Berlin

Berlin

Consulter l´actualité scientifique et technologique de Berlin

 

 

Berlin, capitale de la République Fédérale d’Allemagne depuis 1990, a également le statut de ville-Etat. (Stadtstaat). A la fin de l’année 2015, sa population s’élève  à près de 3,5 millions d’habitants, ce qui en fait la deuxième ville plus peuplée de l´union européenne.

 

Centre de compétences, Berlin mise avant tout sur les nouveaux champs technologiques en expansion : les technologies de l´information et de la communication, le secteur multimédia, l´économie des médias, les technologies environnementales, les  technologies médicales, les biotechnologies ainsi que le secteur des transports d’avenir. Le transfert de technologie et une imbrication plus étroite entre économie et science se renforcent. Depuis le début de 2001, le Land de Berlin a constitué un « fonds d´avenir » qui soutient les projets de recherche innovants et le développement des secteurs prépondérants.

 

La puissance de la ville-Etat se manifeste également par l’importance de son budget (plus de 25 Mrds € pour 2016). La dette de la ville est passée sous la barre des 60 Mrds € à la fin de l’année 2015 où elle a atteint le montant de 59,9 Mrds €[1]. Berlin vise l’équilibre budgétaire à l’horizon 2016. Ainsi, les dépenses du land augmentent faiblement depuis une dizaine d’années (2,4% d’augmentation en moyenne des dépenses) afin de maîtriser et réduire le déficit.

 

Environ soixante-dix entreprises françaises sont présentes à Berlin, parmi lesquelles Total, Sanofi-Synthélabo, Vinci, Thales défense, Gaz de France– qui détient également une participation dans la société de distribution de la ville Gasag, Veolia Water – qui gère par ailleurs la distribution d’eau de la ville au travers de sa participation dans la société Berliner Wasserbetrieb – les Galeries Lafayette, Alstom, Atotech, Eurawasser, Alcatel, Air Liquide et Connex.

 

Priorités 2016

Renforcer le positionnement international de Berlin comme site d’excellence pour le développement de la recherche en particulier par un soutien accru de l’enseignement supérieur (initiative d’excellence et  création de nouvelles filières d’étude) et par des mesures facilitant l’implantation de start-up innovantes.

[1] http://www.berliner-zeitung.de/berlin/finanzen-der-stadt-berlin-unter-60-milliarden-euro-schulden-noch-in-diesem-jahr-23403342

 

Flag_of_Berlin

Vers le dossier détaillé