logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Compte-rendu du séminaire franco-allemand sur les perspectives en matière d’interaction et de technologies cognitives à Bielefeld

 

 

Un séminaire franco-allemand « Perspectives en interaction et technologies cognitives » s’est tenu les 4 et 5 juin 2012 à l’Université de Bielefeld (Rhénanie du Nord – Westphalie), au sein du Centre de recherche interdisciplinaire (ZIF). Organisé par le cluster d’excellence allemand en technologies d’interaction cognitive (CITEC) [1] de cette université ainsi que le service scientifique de l’ambassade de France à Berlin, le séminaire a permis de réunir dix experts français et une vingtaine de chercheurs de la robotique cognitive allemande de l’Université de Bielefeld mais aussi de Munich, Fribourg, Brême et Karlsruhe.
Les chercheurs français provenaient de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), de l’Université de Montpellier, de l’Inria (Bordeaux et Grenoble) et du CNRS. Etaient notamment présents Philippe Bidaud, Président du Groupement de Recherche (GdR) en Robotique créé en 2007 par le CNRS, Helge Ritter, coordinateur du CITEC, ainsi que Marc Duruy, représentant de la société française Aldebaran Robotics.

Le séminaire fut structuré en quatre sessions :
– Mouvement humain et humanoïde,
– Apprentissage et développement,
– Interaction et communication,
– Vers des architectures cognitives.

Les différentes interventions ont couvert les domaines variés de la cognition (reconnaissance de stimuli et traitement du signal, apprentissage et développement automatisé de base de connaissance, décision, action), l’interaction homme/machine, l’autonomie, le contrôle du mouvement, la programmation et enfin les différentes pistes d’architecture cognitive.

Plusieurs interventions se référaient aux recherches conduites dans le cadre de projets européens du 7e PCRD tels que les projets Amarsi, Humavips ou Italks. NAO, le robot humanoïde développé par la société française Aldebaran Robotics, était aussi présent. Cet équipement, devenu un outil de recherche par son caractère générique et facilement programmable, fut présenté lors de plusieurs exposés couvrant des sujets tel que la localisation et la navigation (Maren Bennewitz, Université de Freiburg), l’interaction homme-machine et la reconnaissance audio/visuel (Radu Horaud, INRIA Grenoble, projet Humavips) ainsi que le coaching sportif (Britta Wrede, Université de Bielefeld).

Si la plupart des interventions couvraient les recherches pour une robotique cognitive autonome, l’intervention du Professeur James Crowley (Inria Grenoble) intégrait la robotique dans le cadre plus large d’un environnement intelligent (domotique).

Pour en savoir plus, contacts :

[1] Le cluster d’excellence CITEC dispose d’un financement annuel de 6,5 millions d’euros sur la période 2008-2012, provenant de l’Etat fédéral et du Land de Rhénanie du Nord – Westphalie. Au sein de ce cluster collaborent à la fois des informaticiens, biologistes, linguistes, physiciens, informaticiens, psychologues et spécialistes du sport. Le cluster coopère par ailleurs étroitement avec deux partenaires industriels : Miele et Honda. Plus d’informations sur l’initiative d’excellence allemande : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/ylNrR

 

Sources :

Participation au séminaire franco-allemand « Perspectives en interaction et technologies cognitives », Université de Bielefeld, 4 et 5 juin 2012

 

Rédacteurs :

Raoul Mille, Raoul.Mille@lrz.tu-muenchen.de