24 mars 2014

L’Allemagne intensifie la recherche dans le Big Data

A l'occasion du lancement de l'édition 2014 du CeBIT [1], le Ministère fédéral allemand de l'enseignement et de la recherche (BMBF) a annoncé sa volonté de soutenir la recherche dans le domaine du Big Data. La Ministre, Johanna Wanka, a en effet annoncé la création prochaine de deux centres de recherche consacrés à l'exploitation des données massives. Le Berlin Big Data Center (BBDC), rattaché à l'Université technique de Berlin (TUB), ainsi que le Competence Center for Scalable Data Services and Solutions (ScaDS) de l'Université technique de Dresde (TUD, Saxe) devraient ainsi voir le jour cette année. Une enveloppe globale de 10 millions d'euros est prévue pour financer ces deux centres. Pour expliquer ce choix, Johanna Wanka avance que "dans nos sociétés numériques, les quantités de données disponibles augmentent rapidement. Il nous faut donc apprendre à les gérer et à les traiter au mieux".

 

A l’occasion du lancement de l’édition 2014 du CeBIT [1], le Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) a annoncé sa volonté de soutenir la recherche dans le domaine du Big Data.

La Ministre, Johanna Wanka, a en effet annoncé la création prochaine de deux centres de recherche consacrés à l’exploitation des données massives. Le Berlin Big Data Center (BBDC), rattaché à l’Université technique de Berlin (TUB), ainsi que le Competence Center for Scalable Data Services and Solutions (ScaDS) de l’Université technique de Dresde (TUD, Saxe) devraient ainsi voir le jour cette année. Une enveloppe globale de 10 millions d’euros est prévue pour financer ces deux centres. Pour expliquer ce choix, Johanna Wanka avance que « dans nos sociétés numériques, les quantités de données disponibles augmentent rapidement. Il nous faut donc apprendre à les gérer et à les traiter au mieux ».

Ces instituts s’inscrivent également dans le cadre de l’Agenda numérique [2] que prépare actuellement le gouvernement fédéral. D’après la Ministre, « deux types d’actions sont à conduire. Premièrement, il s’agit de développer les outils qui nous permettront de générer des informations utilisables à partir de données brutes. Mais surtout, il nous faudra veiller à ce que les avancées technologiques nous permettent d’évoluer de manière sécurisée et autonome dans le monde numérique. Cela vaut tant pour les citoyens que pour les entreprises ».

Outre la création de ces centres, l’effort en direction du Big Data passe également par le soutien à de nouveaux projets de recherche. Le BMBF a annoncé l’octroi d’un financement supplémentaire de 20 millions d’euros à des projets portant sur l’utilisation des données massives dans la production industrielle et les sciences de la vie et de la terre. Le Ministère indique par ailleurs qu’une attention particulière devra être portée aux questions relatives à la protection des données, la vie privée et la sécurité dans le domaine des TIC. Comme le souligne Johanna Wanka, « nous espérons davantage de coopérations entre les différents centres. Les recherches dans les domaines de la sécurité informatique et du Big Data doivent être pensées de concert ».

[1] Le CeBIT est le plus grand salon mondial consacré aux technologies de l’information digitales et aux solutions de télécommunication. Il a lieu tous les ans à Hanovre ; l’édition 2014 s’est déroulée du 10 au 14 mars 2014. Pour plus d’informations : http://www.cebit.de/

[2] Le contrat de coalition gouvernementale prévoit l’élaboration d’un « Agenda numérique 2014/2017 » pour l’ensemble des ministères. Il s’agit de faire de l’Allemagne un pays à la pointe sur ces sujets. Les objectifs de l’Agenda sont le développement des infrastructures numériques, l’accélération du développement des technologies d’avenir, le soutien à la numérisation de l’industrie classique (industrie 4.0), la lutte contre l’espionnage et la garantie de la sécurité sur internet, l’adaptation du droit pénal, la protection des données, et l’utilisation du Big Data et du Cloud.

 

 

Sources :

« Forschung zu Big Data und IT-Sicherheit neu aufgestellt », communiqué de presse du BMBF – 10/03/2014 – http://www.bmbf.de/press/3580.php

 

Rédacteurs :

Kenny Abbey, kenny.abbey@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr