logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Médecine & Santé

Des chercheurs veulent explorer le lien entre les allergies et la flore intestinale

Des scientifiques du Centre Helmholtz de Munich vont chercher à découvrir si et comment la flore bactérienne de l’intestin peut aider ou prévenir le développement des allergies. Le projet, intitulé ALLERGUT, est financé à hauteur de 1,5 million d’euros par le Conseil Européen de la Recherche (ERC).

Etude sur le devenir des nanomatériaux et leurs risques potentiels sur la santé humaine

Etude sur le devenir des nanomatériaux et leurs risques potentiels sur la santé humaine

Les nanomatériaux présents de manière plus fréquente dans notre environnement représentent un risque potentiel pour la santé humaine, ce qui nécessite de mener des investigations pour caractériser ces matériaux. L’Institut fédéral d’évaluation des risques (BfR) coordonne en Allemagne un volet du projet international NANOaers (fate of aerosolized Nanoparticles : The influence of surface active substanced on lung deposition and respiratory effects).

Des résultats prometteurs pour une nouvelle technologie d’électroencéphalographie

Des chercheurs de l’Institut Leibniz de recherche sur le travail (IfADo) de Dortmund (Rhénanie du Nord-Westphalie) ont testé une nouvelle technologie de format réduit permettant de mesurer les signaux cérébraux par électroencéphalographie (EEG). L’utilisation d’un tel appareil pour réaliser des EEG permettra notamment d’effectuer des expériences et des enregistrements en-dehors du laboratoire.

La 4ème rencontre franco-allemande sur la réparation de l’ADN, du 21 au 23 septembre 2017 à Cologne

La 4ème rencontre franco-allemande portant sur la réparation de l’ADN aura lieu cette année du 21 au 23 septembre 2017 à Cologne.

Un projet pour permettre aux personnes en état végétatif de communiquer avec leur entourage

Un projet dirigé par des chercheurs du cluster CITEC (Cluster d’excellence pour les technologies d’interactions cognitives) de l’université de Bielefeld (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) vise à concevoir un nouvel appareil pour aider les personnes sévèrement handicapées à communiquer. Ce système, appelé « NeuroCommTrainer », pourra déchiffrer les signaux du cerveau et permettre au patient de répondre « oui » ou « non » grâce à des mesures d’électroencéphalographie (EEG).