logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Sciences de la matière

Réalisation du premier plasma d’hydrogène au monde en Allemagne

Le Stellarator allemand Wendelstein 7-X (W7X) de Greifswald (Mecklembourg Poméranie-occidentale) a réalisé son premier plasma fusion d’hydrogène par chauffage ECRH [1] d’un quart de seconde au cours d’une cérémonie en présence de nombreuses personnalités politiques et du monde universitaire. Après plus de 10 années d’ingénierie et d’opération de montage c’est la fin de la construction de la machine et le début des opérations d’exploitation scientifique.

La société Fraunhofer renforce ses partenariats avec l’Inde

La société Fraunhofer a annoncé la signature, le 5 octobre 2015, de plusieurs protocoles d’entente avec le gouvernement et des industriels indiens. Cette annonce a eu lieu à l’occasion d’un déplacement officiel de la chancelière allemande, Angela Merkel, en Inde, du 4 au 6 octobre 2015.

Nouveau centre de recherche Fraunhofer sur les textiles innovants

Intégré au sein de l’Institut Fraunhofer de machines-outils et techniques de transformation (Fraunhofer IWU), le centre de recherche Fraunhofer pour les systèmes et les technologies des structures textiles (STEX) a été officiellement lancé le 30 septembre 2015.

Nouvelle méthode pour valoriser les boues d’épuration sous forme d’engrais

L’Université Hohenheim de Stuttgart (Bade-Wurtemberg) s’intéresse à la valorisation de nouvelles sources de phosphore pour la production d’engrais. Ces derniers sont à l’heure actuelle principalement produits à partir de ressources minérales issues de mines au Maroc, Chine et Etats-Unis. Les boues d’épuration constituent une source alternative mais dont l’isolement du phosphore pose problème. Les chercheurs de Stuttgart ont développé une nouvelle méthode de valorisation basée sur une carbonisation hydrothermale (HTC) des boues.

La supraconductivité à plus haute température

Des chercheurs de l’Institut Max Planck de Chimie (MPIC) et de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence (Rhénanie-Palatinat) ont observé que le sulfure d’hydrogène (H2S) devenait supraconducteur à une température de -70°C sous une pression de 1,5 Mbar. C’est pour l’instant le premier matériau identifié qui annule sa résistance électrique à une température aussi élevée.