logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

TIC & Transports

L’association de l’industrie automobile s’engage pour les biocarburants

Le Ministre fédéral de l’environnement, Norbert Röttgen, défend l’introduction du biocarburant E10. Selon lui, l’Allemagne devrait être moins dépendante du pétrole. Le E10 introduit en Allemagne depuis le début de l’année a, entre autres, pour objectif la réduction des émissions de CO2, et ainsi de contribuer positivement à l’amélioration climatique.

La société Fraunhofer et SAP renforcent leur collaboration

L’entreprise SAP et la société Fraunhofer (FhG) collaborent ensemble depuis plusieurs années dans le domaine de la recherche et développement. Au cours d’une déclaration d’intentions commune lors du CeBIT de Hanovre, le président de la Fraunhofer Hans-Jörg Bullinger et Gerhard Oswald, membre du directoire de SAP, ont présenté les principaux points qui vont permettre de consolider cette relation.

Congrès sur la place et la responsabilité des médias électroniques dans une génération numérique et interconnectée

Le congrès “Logique médiatique et réalité des médias” aura lieu à l’institut pour la science des médias de l’Université de Tübingen (Bade-Wurtemberg), du mercredi 9 au vendredi 11 février 2011.

Focus sur les études pour l’identification électronique du plagiat d’information en Allemagne

Debora Weber Wulff, ingénieure informaticienne spécialisée dans les médias et Professeur à l’Ecole de Technique et d’Economie de Berlin (HTW), s’est spécialisée sur le sujet des technologies d’identification du plagiat. Après avoir comparé pendant six ans plus de vingt-six programmes d’identification pour traiter quarante essais scientifiques, il reste selon elle une place énorme pour une programmation plus qualitative des formes et des intensités de plagiat recherché.

Billets de banque avec des transistors : des circuits imprimés pourraient améliorer la traque à l’argent falsifié

Une équipe germano-nippone de scientifiques a réussi à implanter des transistors dorés ultra minces sur des billets de banque. Ceux-ci pourront être actifs contre la contrefaçon, étant reconnus par un système de lecture dans les banques et les magasins, avec un numéro de série ou, le cas échéant, une alarme alertant des pièces contrefaites. Lors de tests électroniques, ceux-ci se sont révélés très fonctionnels, comme l’ont publié les chercheurs en décembre 2010 dans le journal “Advanced Materials”.