13 avril 2015

Agro-photovoltaïque : un concept pour cumuler les usages des sols

L'Institut Fraunhofer pour les systèmes énergétiques solaires (ISE) de Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg) a développé le concept "Agro-photovoltaïque" permettant la production d'énergie photovoltaïque en plein air sans impacter l'agriculture. L'Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg) et l'université de Hohenheim sont aussi impliqués dans le développement de ce projet qui verra prochainement le jour à proximité du lac de Constance (Bade-Wurtemberg).

L’Institut Fraunhofer pour les systèmes énergétiques solaires (ISE) de Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg) a développé le concept « Agro-photovoltaïque » permettant la production d’énergie photovoltaïque en plein air sans impacter l’agriculture. L’Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg) et l’université de Hohenheim sont aussi impliqués dans le développement de ce projet qui verra prochainement le jour à proximité du lac de Constance (Bade-Wurtemberg).

 

Pour coupler l’agriculture et la production d’énergie, les panneaux photovoltaïques sont posés sur des armatures surélevés pour permettre le passage des engins agricoles. L’espace entre panneaux est plus important que sur des champs photovoltaïques habituels, 3.5 mètres au lieu de 2.5, espacement nécessaire pour laisser passer suffisamment de lumière pour la photosynthèse. Les plantes cultivées à l’ombre sont choisies pour leur rendement dans une telle situation : en effet certaines espèces profiteraient d’un ensoleillement moindre, parmi lesquels les pommes de terre, les épinards, les haricots… [1] En utilisant les synergies disponibles, les rendements agricoles seraient augmentés tout en mettant à disposition de nouveaux espaces pour la production d’énergie.

 

Le concept agrophotovoltaïque adapté à une grille décentralisée intégrant stockage et génération à la maille locale
Crédits : Fraunhofer ISE


Le premier pilote de 6.000 m2 sera installé sur des terrains de la ferme coopérative Hofgemeinschaft Heggelbach à Herdwangen (Bade-Wurtemberg) impliquee depuis longtemps dans le développement de l’agriculture biologique et du photovoltaïque rural. Le projet trouve tout particulièrement son intérêt dans cette région de l’Allemagne sans gisement éolien conséquent mais bénéficiant d’un bon ensoleillement. La Régie de l’électricité de Schönau (EWS), connue outre-Rhin pour son implication dans le développement du photovoltaïque citoyen, rachètera l’électricité pour la revendre avec des contrats d’électricité verte.

 

Les ingénieurs de la société Fraunhofer estime le potentiel d’agro-photovoltaïque entre 25 et 50 GWc pour l’Allemagne (39 GWc de photovoltaïque sont actuellement en service). L’ISE cherche, au travers de ce concept, à trouver une alternative au débat houleux sur la compétition pour l’usage des sols entre valorisation énergétique (biomasse, bioéthanol pour les carburants, photovoltaïque) et production alimentaire (souvent nommé « Tank-oder-Teller-Debatte » dans les médias allemands), qui freine le développement de la bioéconomie en Allemagne et en Europe.

 

Pour en savoir plus, contacts :

– [1] D’autres espèces comme le colza, les petits pois ou les asperges seraient indifférents à l’ombrage, tandis que le maïs et le blé auraient une perte nette de rendement. La liste complète des espèces étudiées est disponible sur le site de l’ISE (en allemand) : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/Q0k6V
– Site du Fraunhofer ISE (en anglais et allemand) : http://www.ise.fraunhofer.de

 

Sources :

« Agrophotovoltaik – nachhaltige Landnutzung für Energie und Nahrung », communiqué de presse du Fraunhofer ISE, 25/03/2015 – http://redirectix.bulletins-electroniques.com/HhU7t

 

Rédacteur :

– Sean Vavasseur, sean.vavasseur@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr
– A noter : à compter du 25 juin 2015, les bulletins de veille scientifique et technologique des ambassades de France à l’étranger ne seront plus diffusés par l’ADIT. Ils seront disponibles sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (http://www.diplomatie.gouv.fr – rubrique : diplomatie scientifique/veille scientifique et technologique) et sur le site Internet des ambassades qui produisent ces documents.

 

Origine : BE Allemagne numéro 698 (10/04/2015) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/78271.htm