20 avril 2015

Green Power pour l’Afrique : des centrales solaires mobiles

Torsten Schreiber, co-fondateur de la plateforme de crowdfunding "bettervest" et son équipe veulent réduire les émissions de CO2 et soutenir le développement de l'Afrique. Schreiber a lancé un projet pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables par l'installation des centrales solaires mobiles. Pour remplacer le diesel par des énergies vertes de manière durable, l'entreprise "Centrales solaires mobiles Afrique" (Mobile Solarkraftwerke Afrika) a été fondée et va démarrer par un projet dans le village de Mourdiah (Mali).

Torsten Schreiber, co-fondateur de la plateforme de crowdfunding « bettervest » et son équipe veulent réduire les émissions de CO2 et soutenir le développement de l’Afrique.

 

Schreiber a lancé un projet pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables par l’installation des centrales solaires mobiles. Pour remplacer le diesel par des énergies vertes de manière durable, l’entreprise « Centrales solaires mobiles Afrique » (Mobile Solarkraftwerke Afrika) a été fondée et va démarrer par un projet dans le village de Mourdiah (Mali). Ils veulent installer un conteneur solaire mobile qui permettra non seulement de réduire les émissions de CO2-équivalent de 41 tonnes par an, mais aussi d’approvisionner en énergie verte environ 1000 personnes. L’accès à l’électricité est une première étape essentielle pour permettre aux gens de développer leurs entreprises et commerces.

 

Vue d’artiste de l’installation pilote – Mobile Solarkraftwerke Afrika GmbH & Co. KG
Crédits : bettervest


Le financement est assuré du crowdfunding. De nombreux investisseurs ont déjà participé : les 108.000 euros nécessaires pour le premier conteneur ont été recueillies auprès de 174 petits investisseurs en seulement 90 heures.

 

Les investisseurs participent dans le projet d’énergie solaire non seulement pour des raisons éthiques, mais aussi par rentabilité : ils perçoivent en effet un intérêt annuel de 9% sur une période de sept ans (un investissement de 1.000 euros reviendrait 1.390,83 euros sans tenir compte de l’inflation).

 

Les revenus se composent du loyer payé par la communauté du village pour la centrale et les économies de carburants par rapport aux générateurs diesels. Le responsable du village paie chaque année 21.600 euros pour l’utilisation de la centrale et 2.400 euros pour le service de maintenance. Après onze année de location, le conteneur est cédé sans payement supplémentaire au village qui peut continuer à l’utiliser (vingt ans de durée de vie à peu près), en ne payant que les frais de maintenance. Utiliser le solaire au lieu du diesel permettrait ainsi au village d’économiser jusqu’à 250.000 euros sur 20 ans.

 

Le village de Mourdiah dispose d’assez d’argent pour la location, cependant jusque l’infrastructure pour la production d’électricité et le stockage manquait. Pour la réussite du projet, une grille électrique avec des lignes simples va pouvoir être installé et alimenté. L’objectif à terme est de créer des joint-ventures entre germano-africaines afin de répandre le procédé.

 

Pour en savoir plus, contacts :

– Site web de la plateforme « bettervest » (en allemand) : https://bettervest.de/
– Site web du projet « Afrique – centrale solaire mobile » (en allemand): http://www.solarcontainer.org/
– Contact :
* bettervest GmbH – tél. : +49 (0)69 34877347 – mail: mail@bettervest.de
* Charlie C. Njonmou, Directeur de Mobile Solarkraftwerke Afrika GmbH & Co. KG – tél. : +49 6196 – 400 905 – email : charlie@solarcontainer.org

 

Sources :

« Grünstrom für Afrika: Schwarm-Anleger investieren in mobile Solarkraftwerke », Article du journal en ligne WiWo Green, 02/03/2015 – http://redirectix.bulletins-electroniques.com/jTr2T

 

Rédacteur :

Daniela Niethammer, daniela.niethammer@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr/

 

Attention : A compter du 25 Juin 2015, les bulletins de veille scientifique et technologique des ambassades de France à l’étranger ne seront plus diffusés par l’ADIT. Ils seront disponibles sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (http://www.diplomatie.gouv.fr – rubrique : diplomatie scientifique/veille scientifique et technologique) et sur le site Internet des ambassades qui produisent ces documents.

 

Origine : BE Allemagne numéro 699 (17/04/2015) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/78321.htm