11 septembre 2017

L’Allemagne récolte 56,5 millions d’euros pour la lutte contre l’antibiorésistance

L’Allemagne a hébergé à Berlin une collecte de fonds pour le Global Antibiotic Research and Developement Partnership (GARDP), permettant de recueillir 56,5 millions d’euros. Cette initiative fait suite à l’engagement pris par les pays du G20 dans la lutte contre l’antibiorésistance et devrait permettre de développer et délivrer de nouveaux traitements pour les infections bactériennes, là où une résistance aux médicaments actuels existe ou se développe. Le projet se penchera aussi sur les questions d’accès durable à ces médicaments.

Le GARDP est une initiative de recherche et développement à but non-lucratif, lancée en mai 2016 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’initiative pour les médicaments contre les maladies négligées (DNDi). Le programme du GARDP se concentre autour de quatre domaines :

  • les infections sexuellement transmissibles,
  • un programme d’exploration et de réhabilitation chargé de regrouper les connaissances acquises lors de précédents travaux inachevés en recherche sur les antibiotiques,
  • la septicémie néonatale,
  • une plateforme pour la recherche en antibiotiques pédiatriques.

Outre l’Allemagne, qui finance le GARDP à hauteur de 51,35 millions d’euros, six autres pays et organisations ont accepté de participer : les Pays-Bas (deux millions d’euros), la Suisse (440 000 euros), l’Afrique du Sud (390 000 euros), le Luxembourg (100 000 euros), le Royaume-Uni (jusqu’à un million de livres) et le Wellcome Trust (jusqu’à un million de livres).

Source : “Wichtiger Schritt im Kampf gegen Antibiotika-Resistenzen”, communiqué de presse du BMBF, 04/09/2017 – https://www.bmbf.de/de/wichtiger-schritt-im-kampf-gegen-antibiotika-resistenzen-4733.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr