logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Rencontre d’experts franco-allemande consacrée à la recherche sur le diabète – Berlin, 11 et 12 décembre 2014

Une conférence franco-allemande sur la recherche contre le diabète a eu lieu les 11 et 12 décembre 2014 à l’initiative du Service scientifique de l’Ambassade de France à Berlin, en coopération avec le Centre allemand de recherche sur le diabète DZD et INSERM/AVIESAN. Cette manifestation a bénéficié du soutien du Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) ainsi que de Sanofi.


Une conférence franco-allemande sur la recherche contre le diabète a eu lieu les 11 et 12 décembre 2014 à l’initiative du Service scientifique de l’Ambassade de France à Berlin, en coopération avec le Centre allemand de recherche sur le diabète DZD et INSERM/AVIESAN. Cette manifestation a bénéficié du soutien du Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) ainsi que de Sanofi.

 

La manifestation avait pour objectif de promouvoir les collaborations et les échanges dans le domaine de la recherche translationnelle sur le diabète en France et en Allemagne. Elle a permis d’aborder, grâce à la présence de chercheurs académiques comme de représentants industriels des deux pays, à la fois les dernières avancées de la recherche sur le diabète et les derniers progrès thérapeutiques résultant de leurs applications au plan clinique. Une discussion au cours d’une table ronde a mis en avant la nécessité des coopérations entre pays, ainsi qu’entre chercheurs académiques et industriels. La conférence a également servi de cadre au lancement de l’Académie franco-allemande du diabète, initiative portée par le DZD et INSERM/AVIESAN.

Le diabète est une maladie chronique entraînant, si elle n’est pas contrôlée, une hyperglycémie, qui conduit avec le temps à des atteintes graves de nombreux systèmes organiques. Il existe deux types de diabètes : le diabète de type 1, dû à l’arrêt de la production d’insuline par les cellules bêta pancréatiques et dont la cause est inconnue ; et le diabète de type 2, résultant de la mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme et causé par une surcharge pondérale. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 347 millions de personnes dans le monde sont diabétiques, et cette maladie a été la cause de 1,5 million de décès en 2012. Il est donc primordial de freiner l’expansion du diabète des deux types, en recherchant les causes de cette maladie et en développant de nouveaux moyens de prévention et de traitement.

 

La conférence franco-allemande sur le diabète avait deux objectifs :
 
– mettre en relation des chercheurs allemands et français en lien avec la recherche sur le diabète afin de développer des collaborations entre les deux pays et servir de base à des projets européens ;
– favoriser la mise en place de partenariats entre chercheurs académiques et industriels. De ce fait, la présence de représentants de Sanofi était déterminante.

 

La conférence a été ouverte par la conseillère scientifique de l’ambassade de France et a débuté par une table ronde présidée par le Pr Günther Wess, directeur du Centre Helmholtz de Munich. Y participaient deux représentants de Sanofi, un directeur de recherche académique français et la conseillère scientifique. La discussion a porté sur les enjeux de la recherche académique et industrielle, française et allemande, sur le diabète. L’intérêt majeur de coopérer, que ce soit entre pays, entre différents spécialistes, ou entre recherche académique et industrielle afin d’atteindre, en premier lieu, une taille critique indispensable, était au centre des débats. En effet, de tels partenariats pouvant regrouper aussi bien des industries pharmaceutiques ou de biotechnologie, des start-up, des PME, ou des instituts de recherche académique, sont essentiels à plusieurs point de vue : pour développer des approches thérapeutiques innovantes grâce à la diversité des cultures et des compétences ; pour obtenir des financements, notamment dans le cadre d’Horizon 2020 (programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020) ; pour développer des réseaux de chercheurs et permettre un accès aux différentes plateformes de recherche.

 

La conférence s’est poursuivie par la présentation, par les différents intervenants, des dernières innovations dans le domaine de la recherche sur le diabète. Les présentations étaient divisées en quatre sessions thématiques concernant la restauration des fonctions métaboliques et organiques, la programmation foetale et environnementale dans les maladies du métabolisme, les cellules bêta, et les interactions entre tissu adipeux, îlots pancréatiques et cellules immunitaires. Ces présentations ont porté sur les deux types de diabète. Ont été présentées à la fois des recherches permettant la compréhension des fonctions biologiques en lien avec le diabète (étude des interactions entre cerveau et intestins, compréhension des mécanismes de développement et de régénération des cellules bêta productrices d’insuline, lien entre obésité et diabète de type 2, ou recherche des causes du diabète de type 1 par exemple), et des recherches sur le développement de nouveaux médicaments et thérapies pour lutter contre le diabète (recherche de nouvelles cibles thérapeutiques, développement d’une hormone tri-agoniste réduisant la glycémie et la graisse corporelle, étude de la xénotransplantation d’îlots pancréatiques, développement de composants induisant la régénération des cellules productrices d’insuline par exemple).

 

Cette conférence qui a laissé entrevoir des perspectives prometteuses à court et moyen terme dans la lutte contre le diabète, a été un succès, tant au niveau de l’excellence académique des présentations que dans les perspectives de partenariat, y compris avec l’industrie. La présence de Sanofi a été particulièrement appréciée.

 

Suite à cet événement, la création de l’Académie franco-allemande du diabète, dont les pourparlers avaient déjà été entamés par le DZD et l’INSERM, va désormais se concrétiser.

 

Pour en savoir plus, contacts :

– Programme détaillé de la conférence : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/11g05
– Dr Astrid Glaser – DZD et Centre Helmoltz de Munich – tél. : 089 3187 1619 – email : contact@dzd-ev.de
– Marie de Chalup – Service pour la science et la technologie, Ambassade de France à Berlin – tél. : 030 590 03 92 62 63 – email : marie.de-chalup@diplomatie.gouv.fr

 

Sources :

Présence de la rédactrice à la conférence

 

Rédacteur :

Rébecca Grojsman, rebecca.grojsman@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr