logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

376 résultats pour « baviere »

Répartition uniforme des renforts de nanoparticules dans les polymères nanocomposites

L’équipe autour de Stéphane Förster de l’Université de Bayreuth (Bavière), en coopération avec des chercheurs de l’Université de Hambourg, a développé et testé avec succès une méthode permettant de produire des polymères nanocomposites aux renforts de nanoparticules uniformément répartis

Les 11 finalistes du concours des Clusters de pointe

Un jury indépendant a annoncé le 22 juin 2011 la liste des 11 finalistes sur les 24 candidats pour le concours des Clusters de pointe allemands (Spitzencluster). Il s’agit du troisième appel d’offre pour cette initiative issue de la Stratégie Hightech du gouvernement fédéral allemand. Au final, chaque cluster sélectionné reçoit 40 millions d’euros du gouvernement pour 5 ans, à condition que les partenaires économiques (entreprises, collectivité locales,…) apportent au moins un montant équivalent.

Découverte d’une des causes de l’athérosclérose

L’équipe de Christian Weber de l’Université Ludwig Maximilian de Munich (LMU – Bavière) et celle d’Alma Zernecke de l’Université de Wurtzbourg (Bavière) a montré comment une forte activation du système immunitaire pouvait mener à l’apparition d’athérosclérose.

Du nouveau pour les cellules photovoltaïques : la capacité d’absorption de lumière par une molécule est désormais mesurable

Des mesures effectuées à l’Université de Bayreuth ont permis de mesurer la capacité d’absorption de la lumière par une molécule. C’est une avancée notoire pour le développement des cellules photovoltaïque organique qui trouvera rapidement application dans les recherches sur l’énergie solaire.

Nouveau matériau composite pour les substrats de circuits imprimés haute fréquence

Les circuits imprimés sont principalement composés d’un substrat et de lignes d’interconnexion en cuivre installées à l’intérieur de celui-ci. Suite à un apport extérieur de chaleur, les deux constituants se dilatent dans des proportions différentes : des contraintes mécaniques apparaissent alors et peuvent conduire à une défaillance du circuit imprimé. Pour pallier ce problème, une équipe de chercheurs de la Chaire en matériaux polymères de l’Université de Bayreuth (Bavière) a développé un nouveau matériau composite destiné aux substrats pour circuits imprimés haute fréquence.