logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Bilan à mi-parcours de la nouvelle stratégie High-Tech

La commission parlementaire pour l’éducation, la recherche et l’évaluation des technologies présidée par Patricia Lips (CDU/CSU) s’est réunie le 6 juillet 2016 pour effectuer un bilan à mi-parcours de la stratégie High-Tech du gouvernement fédéral.


La commission parlementaire pour l’éducation, la recherche et l’évaluation des technologies présidée par Patricia Lips (CDU/CSU) s’est réunie le 6 juillet 2016 pour effectuer un bilan à mi-parcours de la stratégie High-Tech du gouvernement fédéral.

La Stratégie High Tech 2020, qui fait suite à une première initiative pour la période 2006-2009, est le cadre stratégique de la recherche et de l’innovation pour la période 2010-2020. Ses objectifs sont de poursuivre la mobilisation de tous les acteurs de la recherche allemande, publics comme privés, autour de cinq thématiques stratégiques pour favoriser la mise au point de produits innovants, et de maintenir la compétitivité allemande au niveau mondial. Les domaines de recherche prioritaires sont le climat et l’énergie, la santé et l’alimentation, la mobilité, la sécurité, et la communication. Le gouvernement fédéral y a déjà investi près de 27 milliards d’euros sur la période 2010-2013.

 

Globalement, les acteurs du monde de la recherche qui ont été auditionnés par la commission, ont exprimé leur satisfaction face aux résultats de la stratégie High-Tech, et soulignent que l’Allemagne a presque atteint la part de 3% du PIB qui doit être consacrée à des dépenses de recherche et développement (2,85% en 2013).

Le président de la commission d’experts “recherche et innovation” (Expertenkommission Forschung und Innovation, EFI), Dietmar Harhoff, souhaite également englober l’innovation sociale, en plus de l’innovation strictement technologique, dans les objectifs de la stratégie High-Tech, et d’impliquer davantage la société civile. M. Harhoff fait notamment référence à l’économie numérique, aux modèles économiques et énergétiques durables, aux innovations dans le monde du travail, au bien-être et à la vie en bonne santé, à la mobilité intelligente et à la sécurité civile.

 

Source : “Forschungspolitik im Fokus”, Communiquéde presse du Bundestag, 06/07/2016 – https://www.bundestag.de/presse/hib/201607/-/434622

 

Rédactrice : Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr