11 septembre 2017

Inauguration du projet européen de laser à électrons libres XFEL à Hambourg

Le laser à électrons libres XFEL (X-Ray Free-Electron-Laser), grande infrastructure de recherche située entre la ville-état de Hambourg et le Land de Schleswig-Holstein, a été mis en service le 1er septembre 2017. La cérémonie d’inauguration, présidée par la ministre fédérale allemande de l’Enseignement et de la Recherche, Johanna Wanka, a réuni des représentants des onze États participant au projet, dont la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal.

Cette installation de recherche de 3,4 km de long, en grande partie souterraine, produit jusqu’à 27 000 flashs intenses de rayons-X par seconde, permettant par exemple de filmer des réactions chimiques ou d’étudier l’intérieur des planètes en haute résolution. La phase de construction du projet a débuté en 2009 et s’est achevée en 2016.

Outre l’Allemagne et la France, les pays participant au projet sont le Danemark, l’Espagne, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, la Russie, la Slovaquie, la Suède et la Suisse. Une partie significative de ces financements se réalise en nature, par la mise à disposition d’équipements. La France est le troisième contributeur du projet (contributions en nature équivalentes à 36 millions d’euros, soit 3%), derrière la Russie (27%) et l’Allemagne (58%). Sur un budget total d’un peu plus d’1,2 Md€, les Länder de Hambourg et de Schleswig-Holstein participent environ à hauteur de 100 M€ aux coûts de construction. Le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche a pour sa part contribué à hauteur de 760 millions d’euros au projet.

Source : « Die Struktur der Materie durchleuchten », communiqué de presse du BMBF, 01/09/2017 – https://bmbf.de/de/die-struktur-der-materie-durchleuchten-4720.html

Rédactrice : Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr