logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Global forum for food and agriculture 2012 à Berlin durant la Grüne Woche

 

Le salon international « Grüne Woche », équivalent du salon international de l’agriculture en France, a ouvert ses portes le 20 janvier 2012 à Berlin et durera jusqu’au 29 janvier. Cette année, 1634 exposants présentent leurs produits sur les 115.000 m2 de surface dont dispose le salon. Dans le cadre de la Grüne Woche, près de 300 colloques, séminaires, conférences et autres événements ont lieu, dont le « Global forum for food and agriculture 2012″ (GFFA) qui s’est tenue du 19 au 21 janvier.

Le Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture de cette année a été le siège de différentes manifestations importantes. L’une d’entre elles, le 4ème Sommet international des ministres de l’agriculture, a permis aux ministres de l’agriculture du monde entier d’entamer les discussions et d’établir des approches communes sur la mise en place d’une stratégie globale autour de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la faim et ainsi apporter une contribution constructive à un succès tant espéré lors de la conférence de Rio +20.

Dans ce contexte le Conseil Général de la Moselle avec le soutien de l’Ambassade de France à Berlin a organisé une table ronde sur le thème de la bio-économie : « Vers une économie du renouvelable : les enjeux du « carbone vert » ! ». Cette table ronde qui a eu lieu le vendredi 20 janvier a réuni différents acteurs franco-allemands du domaine, tels que le Sénateur Philippe Leroy, précédent Président du Conseil Général de la Moselle, Claude Roy du Conseil Général de l’Agriculture, Xavier Beulin Président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Clemens Neumann du Ministère allemand de l’agriculture et Eric Giry du Ministère français.

Les changements climatiques, l’économie de ressources naturelles raréfiées sur notre planète et l’augmentation de la population à 9 milliards d’habitants dans les prochaines décennies ne se feront pas sans entraîner de nombreux bouleversements. « La question de l’énergie et des matières premières, en particulier, qui fut et reste un facteur commun de toutes nos stratégies de progrès et de développement, appelle dès à présent des réponses qui puissent allier beaucoup de sobriété, beaucoup d’intelligence et beaucoup d’innovations pour construire un futur durable pour tous » a souligné Claude Roy dans son intervention. L’Allemagne et la France se sont d’ores et déjà tournées vers cette nouvelle stratégie : la bio-économie, nouvelle politique qui se réfère à un ensemble d’activités économiques liées à la recherche et au développement pour l’utilisation industrielle de produits et de procédés biologiques. Faire face aux défis mondiaux qui nous guettent appelle à une nouvelle vision des choses. Comme l’a expliqué Claude Roy, « ces défis nous imposent de rechercher partout une production durable et une mobilisation efficace de la biomasse et des bio-déchets. Ils impliquent une gestion raisonnée, mais très productive, des terres. Ils exigent enfin que des règles de gouvernance soient édictées et respectées pour qu’une allocation équilibrée des bio-ressources entre leurs différents usages prioritaires soit possible et bénéfique, notamment pour l’alimentation des hommes et l’équilibre climatique ».

Les enjeux des 50 prochaines années autour de l’eau, de l’alimentation, de l’énergie et des changements climatiques trouveront, selon Claude Roy, leurs solutions dans les économies d’énergie et de matières premières, le remplacement des sources d’énergie fossile et la valorisation de la séquestration du carbone.

 

Pour en savoir plus, contacts :

– Pour plus d’informations sur le GFFA : http://www.gffa-berlin.de/en
– Pour plus d’informations sur la stratégie de bio-économie allemande : Portail pour la science de l’Ambassade de France en Allemagne – Service pour la Science et la Technologie : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/RFhYg

 

Sources :

Conférence « Vers une économie du renouvelable : Les enjeux du « carbone vert »” du Global forum for food and agriculture 2012 (GFFA) – 20/01/2012

 

Rédacteurs :

Myrina Meunier, myrina.meunier@diplomatie.gouv.frhttp://www.science-allemagne.fr