18 avril 2017

Nouveau programme d’investissement d’envergure pour la recherche en microélectronique de la part du BMBF

Le 6 avril 2017, le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF) a annoncé un plan d’investissement de 400 millions d’euros au total pour la recherche en microélectronique. Il s’agit du plus grand investissement dans ce domaine depuis la réunification.

Treize établissements de recherche extra-universitaires, c’est-à-dire les instituts Fraunhofer faisant partie de la fédération Mikroelektronik ainsi que l’institut Ferdinand Braun (Institut Leibniz pour les technologies de hautes fréquences, FBH) et l’Institut Leibniz pour l’innovation en microélectronique (PHI) reçoivent 350 millions d’euros de cet investissement (280 millions d’euros pour la société Fraunhofer et 70 millions d’euros pour la société Leibniz).

Le programme se concentre autour de la mise en relation, l’assemblage et l’élargissement des capacités de recherche en microélectronique sous une entité « Forschungsfabrik Mikroelectronik Deutschland » (« usine » allemande de recherche en microélectronique) articulée autour de quatre pôles traitant :

  • des nouvelles technologies à base de silicium pour les capteurs, les actionneurs et l’informatique ;
  • des semi-conducteurs appliqués aux nouveaux matériaux pour l’économie d’énergie et la communication ;
  • les structures à base de silicium et d’autres semi-conducteurs pour l’internet des objets ;
  • la conception, l’expérimentation et la fiabilité pour la qualité et la sécurité.

Ces sujets mobiliseront plus de 2000 chercheurs. L’objectif est de proposer de manière intégrée la totalité de la chaîne de création de valeur pour la micro- et la nanoélectronique. A moyen terme, 500 emplois hautement qualifiés pourraient être créés.

Les trois quarts des investissements devraient être destinés aux Länder de Berlin, de Saxe et de Bavière comme sites de référence en matière de recherche en microélectronique. D’autres sites de références sont implantés dans le Brandebourg, la Rhénanie du Nord-Westphalie, la Bade-Wurtemberg, le Schleswig-Holstein et la Thuringe [1].

Dans un second temps, à partir de 2018, une somme supplémentaire de 50 millions d’euros sera allouée au développement de la microélectronique dans l’enseignement supérieur pour densifier les compétences et les projets de recherche en microélectronique. Avec le programme-cadre « Microélectronique en Allemagne : source d’innovation pour la numérisation » [2], le BMBF soutient la recherche et l’innovation dans la microélectronique à hauteur de 800 millions d’euros d’ici 2020.

Le ciblage de ce domaine est stratégique pour le gouvernement dans le contexte de la transition numérique actuelle, il s’agit de devenir un poids lourd de la recherche en microélectronique et être partie prenante des développements informatiques décisifs dans des secteurs comme la machine-outil, l’industrie 4.0, la mobilité connectée et les techniques pour la transition énergétique.

[1] Carte illustrant la répartition de l’investissement en fonction des sites d’implantation de recherche en microélectronique : https://www.bmbf.de/files/Anlage%20Forschungsfabrik_Tabelle-ZE-BL.pdf
[2] Article Science-Allemagne « Le BMBF engage un nouveau programme d’investissement pour le secteur de la microélectronique en Allemagne », 23/02/2016 – https://www.science-allemagne.fr/fr/tic-et-transports/le-bmbf-engage-un-nouveau-programme-dinvestissement-pour-le-secteur-de-la-microelectronique-en-allemagne/

Sources :

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr