logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Dossiers thématiques : Coopération internationale

La coopération allemande avec la Chine (2016)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux existants entre l’Allemagne et la Chine, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif, il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en ce qui concerne les échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficiles à comptabiliser. Des informations sur les projets de recherche germano-chinois sont régulièrement publiées sur le site du Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec Israël (2013)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et Israël, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif, car il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche russo-germaniques sont régulièrement publiées sur internet1 par Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec la Pologne (2014)

La Pologne a peu souffert de la récente crise économique et a affiché depuis 2008 un taux de croissancepositif2. Cela est notamment dû à un marché intérieur fort et à des investissements extérieurs importants en matière de R&D. Son taux de croissance pour 2013 est de 1,6%3. Par ailleurs, la Pologne a été le principal bénéficiaire de fonds structurels européens avec 67 milliards d'euros sur la période 2007-2013. Son PIB moyen sur l'année 2013 est de 390 milliards d'euros3. En 2012, la Pologne a consacré 0,9% de son PIB à ses activités de R&D ce qui reste tout de même inférieur à la moyenne européenne qui est de 2,07% pour l'UE des 28.

La coopération allemande avec la Russie (2016)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et la Russie lorsqu’ils existent, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif, il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche russo-germaniques sont cependant régulièrement publiées sur internet1 par Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec la Corée du Sud (2016)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et la Corée du Sud, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif, il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche germano-coréenne sont publiées sur internet1 régulièrement par Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec le Japon (2016)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et le Japon lorsqu’ils existent, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif, il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche germano-japonaise sont cependant publiées sur internet1 régulièrement par Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec le Brésil (2017)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et le Brésil, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. La liste n’est cependant pas exhaustive, il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche germano-brésiliens sont régulièrement publiées sur le site du Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.

La coopération allemande avec les Etats-Unis (2016)

Parmi les pays industrialisés, les États-Unis d'Amérique représentent le partenaire le plus important de l’Allemagne en ce qui concerne la coopération scientifique et technologique. Cette coopération s’organise de façon décentralisée et est animée de façon autonome par les organismes et instituts de recherche, ainsi que par les chercheurs eux-mêmes. L’accord gouvernemental de coopération scientifique et technologique signé entre les deux pays en 2010 replace cependant les activités de coopération dans un cadre politique. Dès lors, des réunions en comité conjoint ont lieu sur une base régulière. La première rencontre a eu lieu en septembre 2011.

La coopération allemande avec l'Inde (2014)

Ce document recense les principaux accords bilatéraux entre l’Allemagne et l'Inde, ainsi que les accords les plus significatifs entre organismes de recherche extra-universitaires, agences de financement de la recherche et universités. Ce recensement ne se veut cependant pas exhaustif ; il existe également un grand nombre d’actions ponctuelles en termes d’échanges entre équipes de chercheurs qui sont difficilement comptabilisables. Des informations sur les projets de recherche indo-allemands sont publiées sur internet régulièrement par Service scientifique de l'Ambassade de France à Berlin.