Biologie, médecine et santé

Dossiers

Actualités

 

La lutte contre les conséquences du vieillissement de la population (cancer, maladies neurodégénératives et cardiovasculaires…) ainsi que les problèmes liés à la nutrition sont actuellement des priorités de la recherche en santé allemande. D’autre part, l’augmentation de la mobilité dans la société moderne a poussé le pays à mettre l’accent sur les maladies infectieuses. Du point de vue technologique, les recherches allemandes ciblent la médecine personnalisée et la télématique appliquée à la santé. Par ailleurs, un des objectifs du ministère fédéral de la recherche et de l’enseignement allemand (BMBF) est de favoriser la médecine translationnelle.

 

Abstract design made of head outlines, lights and abstract design elements on the subject of intelligence, consciousness, logical thinking, mental processes and brain power

 

Depuis peu, le BMBF a lancé une série d’initiative pour structurer la recherche en santé. Les six centres de recherche en santé allemands en cours de création se focalisent sur les grandes pathologies de la société actuelle et illustrent bien les thématiques principales de la recherche en santé en Allemagne. Ils ciblent les maladies neurodégénératives, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, et les maladies infectieuses et pulmonaires. Ces centres de recherche d’un nouveau type sont organisés en réseaux, composés d’un institut coordinateur et de différents organismes (universités, cliniques universitaires et instituts extra-universitaires) spécialisés dans un domaine précis de la recherche médicale.

Depuis 2007, la création des centres intégrés de recherche et de soins (Intregrierte Forschungs- und Behandlungszentrun – IFB), qui se focalisent sur des pathologies spécifiques, a pour objectif d’assurer à certaines universités médicales le développement de l’excellence et de la visibilité internationale de leur domaine d’expertise. Pour cela, la mission des IFB s’appuie sur les trois piliers – recherche, enseignement et soins.

 

Le 8 décembre 2010, le BMBF a dévoilé son nouveau programme cadre pour la recherche en santé pour les huit prochaines années. Il prévoit d’investir dans ce domaine la somme record de plus d’un milliard d’euros en 2011 et de plus de 5.5 milliards d’euros pour la période de 2011 à 2014.

 

La relation franco-allemande dans le domaine de la recherche en santé a été renforcée lors du 4è Forum de la coopération franco-allemande en recherche qui s’est déroulé à Berlin les 12 et 13 octobre 2011. Deux des 12 groupes de travail se sont en effet penchés sur des thématiques du secteur : les maladies pulmonaires et les cohortes. Sur les recommandations de ces groupes de travail et du groupe de haut niveau franco-allemand créé à la suite du forum, une feuille de route a été adoptée lors du Conseil des Ministres Franco-Allemand (CMFA) le 6 février 2012. Elle comporte cinq priorités auxquelles est dédié un total d’environ 27 millions d’euros pour 2012. Le premier de ces six domaines clés est la santé avec quatre axes principaux : la pneumologie, le diabète, les cohortes, et la santé publique:

 

  • pneumologie : Programme d’échange de post-doctorants réalisé : 15 contrats côté français financés ; écoles d’hiver/d’été réalisées (prochaine en juin 2013 en France)
  • diabète : Appel à projet ANR/BMBF en épigénomique des maladies communes et liées à l’âge (couvre notamment le diabète)
  • cohortes : Premier atelier organisé à Ratisbonne en septembre 2012. L’harmonisation des standards en cours : cohortes GNC pour l’Allemagne et CONSTANCES pour la France

 

Signature de deux accords dans le domaine de la santé le 15 avril à Paris :

  • French German Advanced Translational Centre : Institut public-privé (Sanofi, Inserm, Université de Strasbourg, centre de recherche sur le cancer de Heidelberg DKFZ – membre de la Helmholtz – et la Faculté de médecine de l’Université de Mannheim) centré autour de l’innovation ouverte, la recherche de nouvelles molécules thérapeutiques.
  • Centre Virchow-Villermé de santé publique Paris-Berlin. Projet de plate-forme « MOOCS » (cours en ligne) en santé publique entre PRES Sorbonne Paris Cité et La Charité Berlin

 

Dossiers

Actualités


Dernière modification : 27 octobre 2016