• Des chercheurs allemands et suisses ont utilisés comme vecteur un virus adéno-associé (AAV).
  • Des étudiants du « Center for IT-Security, Privacy and Accountability » de Sarrebruck (CISPA – Sarre
  • L’Initiative REKLIM concerne la recherche sur l’impact des changements climatiques globaux à l’éche

La coopération internationale : fiches detaillés par pays

La recherche dans les lander allemands

Un radar pour repérer les places libres de parking

La recherche d’une place pour se garer est évaluée entre 10 et 30 min en moyenne dans le centre de Berlin. Des chercheurs de Siemens vont prochainement tester un projet-pilote pour aider à résoudre ce problème grâce à un système de capteurs placés sur les réverbères qui scanneront en permanence le bas-côté des rues pour trouver des places de parking libres.

Développer le numérique dans les PME allemandes : projet-pilote « go-digital » du BMWi

A l’occasion du CeBIT de Hanovre [1], le Ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie (BMWi) a dévoilé son nouveau dispositif « go-digital ». Ce programme vise à aider les PME allemandes à s’adapter face à l’essor du numérique et des TIC.

Utiliser les eaux usées comme source d’énergie

Au nord d’Aix-la-Chapelle (Rhénanie du Nord-Westphalie) se trouve un grand canal sous-terrain, par lequel les eaux usées d’environ 150.000 habitants de la ville sont évacuées (à raison de 300 litres par seconde). Les eaux usées ont une température comprise entre 10 et 20°C toute l’année. Cela est dû aux eaux résiduaires provenant des machines à laver, lave-vaisselles, baignoires, douches et cuisines. Cette énergie thermique est jusqu’à présent presque inutilisée. Cela va changer : Aix-la-Chapelle a créé la plus grande usine d’Europe qui utilise la chaleur des eaux usées pour le chauffage et l’eau chaude. Les effluents y présentent une température entre 10 et 20°C, ce qui est suffisant pour fournir en énergie des pompes à chaleur.

Evaluation des coûts de l’adaptation au changement climatique pour l’Allemagne

L’Institut de recherche en économie écologique (IOW) de Berlin a organisé le 17 mars 2015 un colloque d’experts sur la thématique de l' »Economie de l’adaptation au changement climatique en Allemagne » [1] pour clôturer et présenter les résultats du projet econCCadapt financé par le Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF).

Une substance végétale détruit les cellules cancéreuses du rein

Des scientifiques ont découvert une substance, provenant d’un arbuste africain, qui tue les cellules cancéreuses des reins. Les chercheurs de l’Institut Max-Planck de physiologie moléculaire (Dortmund, Rhénanie du nord-Westphalie) ont découvert que l’englérine A augmente fortement la concentration en calcium dans les cellules, ce qui tue les cellules cancéreuses.

Une surface antibactérienne pour les prothèses

Les prothèses permanentes peuvent susciter plusieurs difficultés, notamment en ce qui concerne la cicatrisation, et les risques d’usure et d’infections. Un nouveau projet du Centre appliqué de recherche sur les matériaux et l’environnement (AMU) de l’Université de Augsbourg (Bavière), en partenariat avec l’Université technique de Munich (TUM, Bavière), l’hôpital universitaire de Mannheim (Bade-Wurtemberg) et la société Aesculap [1], a pour but d’améliorer significativement les propriétés des prothèses en modifiant leur surface.

[Focus] Conférence sur la politique climatique et la préparation de la COP21 à Berlin

La fondation Schleyer a organisé le 24 mars 2015 une conférence à Berlin sur la thématique « Avant Paris 2015 – La politique climatique nécessite-t-elle un changement de perspective ? ». M. Roth, de l’université de Cologne, a introduit la journée en appelant à mettre de côté les débats sur la réalité et la responsabilité du réchauffement climatique pour se concentrer sur les manières d’agir.

Conférence Paris Climat 2015 : Préparer la COP21 à Paris et l’avenir (16 avril 2015, TU Berlin)

La France accueillera la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21). Elle aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015, à Paris. Afin de présenter cette conférence dans un contexte bilatéral, l’Ambassade de France à Berlin, en coopération avec l’Université technique (TU) de Berlin, organise une rencontre entre des représentants de haut niveau issus des ministères français et allemand.

     continuer la lecture des articles »

les nuisances sonores de Berlin Schönefeld

Dardesheim un village renouvelable

Reconnaissance d'empreintes digitales