logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Organisation de la recherche

Mise à jour : septembre 2018

Introduction/Synthèse

En Allemagne, pays fédéral, la grande majorité des décisions politiques concernant l’enseignement supérieur et la recherche revient aux Etats fédérés (“Länder“), tandis que les universités sont autonomes et libres de décider de leur stratégie dans le respect des lois qui les régissent au niveau des Länder : les « Landeshochschulgesetz – LHG ». Le gouvernement fédéral (“Bund“) peut néanmoins initier des projets nationaux dans ces domaines, et des projets et initiatives ont été mis en place au niveau fédéral pour répondre à des défis communs. L’autorité nationale représentante dans le ce domaine est le ministère fédéral de l’Education et de la Recherche (Bundesministerium für Bildung und Forschung, BMBF).  Pour l’année 2020, le budget du BMBF s’élève à 18,3 milliards d’euros

La politique de recherche et d’innovation allemande est définie par la Stratégie High Tech qu’a lancé le gouvernement fédéral en 2006 dans le but d’atteindre les objectifs de Lisbonne (3% du PIB consacrés à la R&D en 2010). Cette stratégie avait trois objectifs :

Suite aux résultats positifs liés à sa mise en œuvre sur la période initiale 2006-2009 (renforcement des investissements en R&D par l’industrie de +19 % entre 2005 et 2009, augmentation du nombre de chercheurs dans l’industrie, taux pour les dépenses de R&D atteignant 2,7 % du PIB en 2008), le gouvernement fédéral a décidé la poursuite du programme stratégique pour la période 2010-2020, la “Stratégie High Tech 2020” puis jusque 2025 avec la Stratégie High Tech 2025. Par rapport à la stratégie précédente, la HTS 2025 donne davantage de place aux nouvelles technologies dont les investissements sectoriels sont pensés coome allant de pair avec des investissements dans l’éducation et la formation.  L’Allemagne souhaite également faire augmenter ses dépenses en R&D à 3,5% du PIB d’ici 2025.

La HTS 2025 comprend six grands défis sociétaux à relever :

Trois compétences clés doivent être maîtrisées pour l’avenir :

Trois moyens sont séléctionnés pour développer une culture de l’innovation

Plus d’informations sur le site du BMBF

Lire le dossier complet

La politique d’innovation allemande

La politique d’innovation du ministère fédéral de l’économie et de l’énergie met l’accent sur deux points forts de l’Allemagne. Le premier est le célèbre « Mittelstand » allemand et les nombreux « champions cachés » qui en font partie. Ces entreprises familiales, caractérisées comme des PME selon la définition européennes   sont des leaders mondiaux dans leurs créneaux respectifs, sur des marchés de niches et sont connues pour leur haut niveau d’expertise, par exemple les caméras numériques industrielles (Basler) ou les portes automatiques (Geze).

L’Allemagne compte environ 1500 PME dites « champions cachés »  – c’est plus que n’importe quel autre pays dans le monde. Ce terme de « champions cachés » fait référence à des entreprises qui ont tendance à se concentrer sur les activités B2B (Business to Business)  et ne sont donc pas des noms familiers. Ils produisent la technologie et l’équipement nécessaires pour créer des produits et des services de haute qualité, et via leur coopération avec des partenaires étrangers, contribuent à la compétitivité de ces derniers.

Lire le dossier complet

Actualités

Présentation Générale

Stratégie High Tech 2020