logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Agenda

janvier 2021

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les chiffres de la recherche

55,8 Mds € en France en 2016 dont 17 Mds € de fonds publics ont été investis dans les DIRD (Dépense intérieure de recherche et développement). En Allemagne, ce sont un peu plus de 104 Mds € – dont 27,9 Mds € du public – qui y ont été investis. (source : OCDE) Ensemble, les deux pays cumulent pas moins de 129 Prix Nobel (Physique, Chimie et Médecine) et 14 médailles Fields.

Consulter les principaux indicateurs

Suivez-nous

Vous souhaitez suivre l’actualité scientifique et la coopération franco-allemande dans la recherche ?

Envoyez un mail depuis votre messagerie à cette adresse

Nos derniers articles

Le ministère fédéral allemand de la recherche annonce le financement de trois projets-phare pour les technologies de l’hydrogène, pour un total de 700 millions d’euros

Le ministère fédéral allemand de la recherche annonce le financement de trois projets-phare pour les technologies de l’hydrogène, pour un total de 700 millions d’euros

Le ministère fédéral allemand de la recherche (BMBF) a annoncé mardi 13 janvier 2021 le financement de trois projets-phare pour le développement des technologies de l’hydrogène, à hauteur de 700 millions d’euros d’ici 2025. Ces projets sont coordonnés par l’agence de gestion de projet PtJ à Jülich (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Ils visent à développer trois éléments-clé destinés au futur système énergétique allemand : la production d’hydrogène par électrolyse (projet H2Giga), l’intégration de l’électrolyse sur les parcs éoliens en mer (projet H2Mare), et le transport d’hydrogène (projet TransHyDe). Ces trois projets réunissent plus de 230 partenaires scientifiques et industriels sur l’ensemble des 16 Länder allemands.

Origine de la Covid-19 : l'institut Robert Koch  participe à l'enquête de l'OMS en Chine

Origine de la Covid-19 : l'institut Robert Koch participe à l'enquête de l'OMS en Chine

Une délégation de scientifiques sélectionnés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) va se rendre, jeudi 14 janvier 2020 pour enquêter sur l’origine de la pandémie. Les dix experts internationaux ont finalement reçu les autorisations nécessaires pour entrer sur le territoire chinois en vue d' une mission exploratoire. Fabian Leendertz, de l’institut Robert Koch en Allemagne en fera partie. Il est l’un des dix éminents scientifiques choisis par l’Organisation mondiale de la santé, après un long processus de sélection, pour tenter de remonter aux origines du virus afin de savoir comment il s’est transmis à l’homme.

Facteurs d’acceptation des mesures anti-corona par la population allemande, en particulier la Corona Warn-app

Facteurs d’acceptation des mesures anti-corona par la population allemande, en particulier la Corona Warn-app

Depuis l’émergence de la pandémie de coronavirus, le gouvernement allemand, comme ceux du reste du monde, a mis en place un certain nombre de mesures de prévention : port du masque, distanciation sociale, limitation des déplacements et lancement d’une application de traçage des contacts des personnes contaminées, la Corona Warn-app. Plusieurs études, dont quatre sont présentées ci-dessous, se penchent sur les facteurs d’acceptation de ces différentes mesures par la population allemande. La Corona Warn-app suscite particulièrement l’intérêt des chercheurs : comme en France, cette mesure fait l’objet d’une moins grande adhésion, soulevant inquiétudes et incompréhensions.

Le Centre national pour les maladies tumorales de Dresde a expérimenté une technique d’imagerie combinée qui ouvre la voie à une radiothérapie améliorée pour les tumeurs cérébrales agressives

Le Centre national pour les maladies tumorales de Dresde a expérimenté une technique d’imagerie combinée qui ouvre la voie à une radiothérapie améliorée pour les tumeurs cérébrales agressives

Les glioblastomes sont des tumeurs cérébrales particulièrement agressives et à croissance rapide. Même avec une ablation chirurgicale et une radiothérapie et chimiothérapie ultérieures, ils reviennent généralement dans un délai d’un an. Il est donc urgent de faire progresser les thérapies. Des scientifiques de Dresde et de Heidelberg ont pu, pour la première fois, montrer dans une étude clinique que l’évolution individuelle de la maladie peut être prédite bien mieux qu’auparavant grâce à un diagnostic spécial combinant la tomographie par émission de positrons (TEP) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Brexit : quelles conséquences pour l’éducation et la recherche ?

Brexit : quelles conséquences pour l’éducation et la recherche ?

Le début de la nouvelle année marque la fin de la période de transition qui a suivi le retrait du Royaume-Uni de l’UE et l’entrée en vigueur de l’accord de partenariat conclu le 24 décembre 2020. Cet accord global définit, entre autres, le futur cadre de la coopération en matière d’éducation et de recherche. Le ministère fédéral de l’éducation et de la recherche (BMBF) fait une synthèse des principaux changements.