logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Agenda

Les chiffres de la recherche

55,8 Mds € en France en 2016 dont 17 Mds € de fonds publics ont été investis dans les DIRD (Dépense intérieure de recherche et développement). En Allemagne, ce sont un peu plus de 104 Mds € – dont 27,9 Mds € du public – qui y ont été investis. (source : OCDE) Ensemble, les deux pays cumulent pas moins de 129 Prix Nobel (Physique, Chimie et Médecine) et 14 médailles Fields.

Consulter les principaux indicateurs

Suivez-nous

Vous souhaitez suivre l’actualité scientifique et la coopération franco-allemande dans la recherche ?

Envoyez un mail depuis votre messagerie à cette adresse.

Nos derniers articles

La génomique de pointe à la portée de tous

La génomique de pointe à la portée de tous

EASI-Genomics, voilà le nom du projet européen qui veut rendre accessible gratuitement l’expertise et les techniques de génomique d’institutions de pointe (design de projet, séquençage et analyse) à d’autres instituts de recherche.

Insuffisance d’organes : l’Allemagne en quête de solutions

Insuffisance d’organes : l’Allemagne en quête de solutions

Que ce soit à travers le financement de projets de recherche pour le développement d’organes artificiels ou des changements dans la législation encadrant le don d’organes, l’Allemagne intervient à tous les niveaux pour prolonger la vie des patients nécessitant une greffe d’organe.

Rapport du conseil scientifique du gouvernement allemand WBGU sur le lien entre numérisation et développement durable

Rapport du conseil scientifique du gouvernement allemand WBGU sur le lien entre numérisation et développement durable

Un nouveau rapport du conseil scientifique sur les transformations environnementales planétaires (WBGU) a été remis, le 11 avril 2019, à la ministre fédérale de l’environnement Svenja Schulze ainsi qu’à la ministre fédérale de la recherche Anja Karliczek.

Suite à la diffusion du guide pour une «#intelligence artificielle éthique» par l'UE, la Grande Ecole des Médias de Stuttgart fonde un nouvel institut d’intelligence artificielle appliquée

Suite à la diffusion du guide pour une «#intelligence artificielle éthique» par l'UE, la Grande Ecole des Médias de Stuttgart fonde un nouvel institut d’intelligence artificielle appliquée

Le 8 avril dernier, à Bruxelles, la Commission européenne a présenté ses lignes directrices en matière d’éthique pour une IA digne de confiance. Le groupe d’experts de haut niveau sur l’intelligence artificielle (HLEG AI) composé de 52 membres a travaillé pendant neuf mois pour produire un guide en vue de promouvoir une « intelligence artificielle éthique. Dans le sillage de cette publication et quinze jours après l'ouverture du bureau allemand de CLAIRE (confédération des laboratoires de recherche en intelligence artificielle en Europe) au DFKI ( Centre de recherche allemand pour l’intelligence artificielle) à Sarrebruck, la Grande Ecole des médias de Stuttgart (HdM) fonde le 25 avril 2019 un Institut d’intelligence artificielle appliquée, IAAI”.

CLAIRE (confédération des laboratoires de recherche en intelligence artificielle en Europe) ouvre un bureau allemand au DFKI, le Centre de recherche allemand pour l’intelligence artificielle à Sarrebruck

CLAIRE (confédération des laboratoires de recherche en intelligence artificielle en Europe) ouvre un bureau allemand au DFKI, le Centre de recherche allemand pour l’intelligence artificielle à Sarrebruck

Le 8 avril, la Commission européenne a présenté les prochaines étapes en vue d’instaurer la confiance dans l’intelligence artificielle et a donc entamé un processus dans lequel la stratégie de l’UE en matière d’intelligence artificielle continuera à prendre forme.

Les inhibiteurs de la #SGLT2 ralentissent la progression de l’insuffisance rénale chronique

Les inhibiteurs de la #SGLT2 ralentissent la progression de l’insuffisance rénale chronique

L’étude CREDENCE publiée le 14 avril par Société allemande de néphrologie e.V. (DGfN) a fait grand bruit : elle a été interrompue prématurément avant la fin prévue de l’étude car une efficacité exceptionnelle du médicament s’est révélée au cours des essais cliniques. Il s’agit donc non seulement de l’une des rares études néphrologiques des dernières décennies à avoir donné des résultats significatifs, mais l’étude prouve également que les inhibiteurs de la SGLT2 stoppent efficacement la progression de l’insuffisance rénale chronique (IRC) au-delà du traitement standard par les inhibiteurs du RAAS. Depuis des années, on était à la recherche de traitements pour ralentir la progression de la maladie et permettre aux patients de vivre le plus longtemps possible sans dialyse.