logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Environnement & Energie

Les centres allemands de recherche Fraunhofer dévoilent leur feuille de route #hydrogène

Les centres allemands de recherche Fraunhofer dévoilent leur feuille de route #hydrogène

L’hydrogène est aujourd’hui considéré comme un élément essentiel à la transition énergétique. Associé aux énergies renouvelables, l’hydrogène devrait permettre de répondre aux problématiques du stockage de l’énergie, de la mobilité et satisfaire les besoins énergétiques des activités industrielles lourdes. La société Fraunhofer est, dans la communauté scientifique allemande, l’acteur de la recherche appliquée et du transfert technologique. Elle rassemble de nombreux centres de recherche spécialisés répartis sur tout le territoire. La sortie de sa feuille de route hydrogène fait suite à la publication par le ministère de l’économie le 29 janvier 2020 d’une première version de stratégie hydrogène nationale.

Trois projets de l’université de Hambourg sélectionnés dans le cadre d’Horizon 2020 dans le domaine des sciences de la mer

Trois projets de l’université de Hambourg sélectionnés dans le cadre d’Horizon 2020 dans le domaine des sciences de la mer

Le choix vient confirmer le dynamisme de l’université d’Hambourg en matière de recherche. En effet celle-ci avait déjà été désignée université d’excellence en Juillet 2019. Il témoigne également de l’importance croissante de l’enjeu du climat et du rôle central que joue l’océan dans le système climatique. Le Centre pour la recherche sur le système terrestre et la durabilité (CEN) qui porte ces projets recevra de l’Union européenne une dotation totale de 1,8 million d’euros.

Priorités 2020 du centre de recherche aérospatiale allemand DLR : Observation de la terre, mobilité intelligente et transformation des systèmes énergétiques

Priorités 2020 du centre de recherche aérospatiale allemand DLR : Observation de la terre, mobilité intelligente et transformation des systèmes énergétiques

A l’occasion de sa conférence de presse annuelle, le centre de recherche aérospatial allemand DLR a présenté ses priorités pour l’année 2020 : l’intelligence artificielle, l’observation de la terre, les missions spatiales, l’énergie verte et la mobilité intelligente seront au cœur des recherches menées par ce centre interdisciplinaire.

Le programme-cadre « Recherche pour un développement durable », fer de lance de la recherche allemande sur les questions de durabilité

Le programme-cadre « Recherche pour un développement durable », fer de lance de la recherche allemande sur les questions de durabilité

L’Institut Fraunhofer de Recherche sur les Systèmes et les Innovations (Fraunhofer ISI) et le think tank Prognos ont rendu publics ce 24 janvier 2020 les résultats de leur évaluation du programme-cadre FONA, ou « Recherche pour le développement durable », une initiative du Ministère Fédéral de l’Education et de la Recherche (BMBF) visant à mettre la recherche au service d’un modèle de développement plus soutenable.

#Clima Talk 2019 : «Montée des mobilisations, recul des prévisions – Quel futur climatique pouvons-nous raisonnablement espérer ?» à l'Ambassade de France à Berlin le 12 décembre 2019

#Clima Talk 2019 : «Montée des mobilisations, recul des prévisions – Quel futur climatique pouvons-nous raisonnablement espérer ?» à l'Ambassade de France à Berlin le 12 décembre 2019

Le 12 décembre 2019, date anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat coïncidant avec la tenue de la COP 25 à Madrid, s’est tenue à l’Ambassade de France à Berlin une conférence ClimaTalk intitulée : «Montée des mobilisations, recul des prévisions – Quel futur climatique pouvons-nous raisonnablement espérer ?». Anne Larigauderie, écologue spécialiste de la biodiversité et secrétaire exécutive de l’IPBES, organisme de l’ONU chargé d’évaluer l’état des milieux naturels et Alexander Popp, directeur de recherche au PIK (Institut de recherche de Potsdam sur le climat) qui coordonne l’élaboration du modèle mondial d’utilisation des terres ” Modèle de la production agricole et de ses impacts sur l’environnement ” (MAgPIE), sont intervenus devant un public d’origines variées d’environ 150 personnes dans l’auditorium de cette ambassade.