logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Bulletin d’actualité de la recherche allemande

Revue de presse bimensuelle rédigée par le service pour la science et la technologie de l’ambassade de France à Berlin : Julien Potier (énergie et environnement), Eloïse Soulier (santé et sciences du vivant) et Agathe Guillot (Bade-Wurtemberg et Bavière). Relecture : Nicolas Cluzel. En raison d’une pause estivale, le prochain bulletin de veille paraîtra le 31 août.

Bulletin d’actualité de la recherche allemande

POLITIQUES DE RECHERCHE ET NUMERIQUE

23.07.21 : Appel à projets pour deux nouveaux centres de recherche en Saxe et Saxe-Anhalt. Dans le cadre de la « loi de renforcement structurel des bassins houillers » (Strukturstärkungsgesetz Kohleregion – StStG) adoptée après la décision d’arrêter la filière du charbon en 2038, le ministère fédéral de la recherche BMBF prévoit la création de deux centres de recherche de grande envergure « de type Helmholtz ou comparable » dans les bassins houillers de Lausitz et d’Allemagne centrale. L’orientation de ces centres, dont le financement institutionnel annuel pourra atteindre jusqu’à 170 M€ sera déterminée en fonction des projets candidats. [PtJ] POLITIQUE DE RECHERCHE

14.07.21 : Près de 50% des activités de recherche et de développement (R&D) en Allemagne ont lieu dans le Bade-Wurtemberg et en Bavière. Ainsi, en 2019, les dépenses de R&D du Bade-Wurtemberg ont atteint le niveau record de 30,3 Md€, tandis que la Bavière enregistrait la plus forte hausse de dépenses dans ce domaine entre 2017 et 2019. Consacrant 5,8% de son PIB à la R&D, le Bade-Wurtemberg se place en première position au niveau national, devant la Bavière (3,4%) et Berlin (3,3%) et à un niveau supérieur en pourcentages aux Etats-Unis (3,1%) et à la Chine (2,2%). [BW] FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

14.07.21 : Le site de la centrale nucléaire Fessenheim va être transformé en une région transfrontalière d’innovation. Plus d’un an après l’arrêt du dernier réacteur de la centrale, la Ministre des sciences, de la recherche et des arts du Bade-Wurtemberg a fait le point sur l’étude de faisabilité lancée en janvier 2021. Celle-ci consacre une place centrale à l’hydrogène vert, au développement de batteries durables et aux réseaux intelligents. Le groupement universitaire EUCOR, le Cluster de recherche en durabilité dans le Rhin Supérieur et l’Institut Fraunhofer pour l’énergie solaire (ISE) assurent sa mise en œuvre. [BW] COOPERATION TRANSFRONTALIERE

ENERGIE ET ENVIRONNEMENT

29.07.21 : Une étude de l’institut Fraunhofer IEE souligne l’importance des pompes à chaleur dans la décarbonation du chauffage urbain. L’institut Fraunhofer pour l’économie de l’énergie et les technologies des systèmes énergétiques (IEE) et l’association des entreprises communales (VKU) ont mené conjointement une étude économique sur la décarbonation du chauffage urbain. Selon l’étude, les pompes à chaleurs devraient prendre en charge entre 22 et 24% du chauffage urbain d’ici à 2030, nécessitant un investissement public d’au moins 1 Md€ par an. [Idw] CHAUFFAGE URBAIN

22.07.21 : Le BMBF soutient l’agrandissement du centre de compétence sur le dérèglement climatique de Ouagadougou. La conférence des ministres des pays partenaires de WASCAL (West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use) a réuni au Burkina Faso les représentants des 11 pays membres de l’initiative soutenue par le BMBF. L’événement a vu la pose de la première pierre d’un nouveau bâtiment de formation et de recherche. Le député Stefan Kaufmann (CDU) a annoncé l’ouverture de formations de master sur les technologies de l’hydrogène. [BMBF] CLIMAT AFRIQUE

16.07.21 : Le projet SaferPlaces sur la prévention des inondations entre dans une nouvelle phase.  Le projet européen associe le département d’hydrologie du centre de recherche en géosciences GFZ de Potsdam à plusieurs partenaires européens. Financé par l’Union européenne pour une durée de 3 ans, SaferPlaces a permis la création d’une plateforme de données utilisable par des municipalités aux moyens réduits. Touchée par les récentes inondations, la ville de Cologne faisait partie des trois sites pilotes étudiés. SaferPlaces a été invité à postuler au programme EIC Accelerator. [GFZ] PREVENTION DES INONDATIONS

SANTE ET SCIENCES DU VIVANT

22.07.21 : Dans le cadre du consortium SMITH (Smart Technology for Healthcare) de l’Initiative bioinformatique du ministère fédéral de la recherche BMBF, une application destinée à prévenir la résistance aux antibiotiques a été développée. Nommée « HELP » et conçue sous la supervision de l’hôpital universitaire de Iéna (Thuringe), elle doit aider les médecins à utiliser les traitements antibiotiques de façon ciblée et efficace pour éviter le développement de résistances. L’application est actuellement en test dans les hôpitaux d’Aix-la-Chapelle, Essen, Halle, Iéna et Leipzig. [SMITH] RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES

19.07.21 : L’université de Bonn a reçu un financement de 1,5 million de dollars de la fondation Gates pour le développement d’une méthode d’évaluation de traitements contre l’onchocercose (cécité des rivières) basée sur l’intelligence artificielle. Cette méthode d’analyse histologique automatisée, développée en collaboration avec le centre IA de Capgemini et l’initiative « Drugs for Neglected Diseases » de Genève, pourrait faire gagner beaucoup de temps à la recherche thérapeutique contre cette maladie très répandue en Afrique et en Amérique du Sud. [Uni Bonn]  MALADIES TROPICALES

16.07.21 :La société IDT Biologika et le centre allemand de recherche sur les maladies infectieuses (DZIF) annoncent la poursuite de leurs recherches sur un vaccin contre le SARS-CoV2. Les essais cliniques de leur premier candidat vaccin avaient été suspendus car la réponse immunitaire induite était trop faible. Le nouveau candidat vaccin a été testé sur des modèles animaux avec succès, des essais cliniques de phase 1 vont désormais commencer. [DZIF] COVID-19

NOMINATIONS

Simone Fulda prend la tête de la nouvelle commission allemande pour l’information scientifique (KFiD). Matin Qaim, agroéconomiste à l’université de Göttingen, est élu président de l’association internationale des agroéconomistes (IAAE) et prendra officiellement ses fonctions pour 3 ans en 2024. Peter Seeberger, directeur de l’institut Max-Planck de recherche sur les colloïdes et les interfaces de Potsdam-Golm, est élu vice-président de la DFG (agence de moyens pour la recherche). Birgitt Riegraf, présidente de l’université de Padeborn, devient membre du conseil d’administration de l’association européenne de femmes rectrices (EWORA). Nicolaus von Wirén, responsable du département de physiologie et de biologie cellulaire à l’institut Leibniz IPK, devient membre de l’Académie allemande des technologies (Acatech). Christina Leib-Keßler est élue chancelière de l’université Albert Ludwig de Fribourg-en-Brisgau. Christian Scherf, chancelier fondateur de l’université des sciences appliquées de Hambourg, prend la présidence du conseil académique de l’université européenne de Flensburg (EUF).

CALENDRIER

4 – 7 août : Mathematics of Machine Learning, workshop organisé par l’université de Bielefeld, gratuit, en format hybride et en anglais (lien)

30 août – 2 septembre : International Symposium on Industrial Crystallization (ISIC) organisé par l’association allemande de génie des procédés chimiques et biotechnologiques (DECHEMA), payant, en ligne et en anglais (lien)

Contacts pour compléments d’information

Energie et environnement : julien.potier@diplomatie.gouv.fr

Santé et sciences du vivant : eloise.soulier@diplomatie.gouv.fr

Bade-Wurtemberg et Bavière : agathe.guillot@tum.de