logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Le développement de la voiture autonome en Allemagne impulsé par le gouvernement fédéral.

Le Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) a commencé un nouveau programme pour le développement la filière de la voiture autonome en Allemagne.
A l’occasion du salon de l’automobile de Francfort en 2015, la ministre fédérale de l’enseignement et de la recherche, Johanna Wanka, a fait part de la volonté politique de l’Allemagne de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial sur le segment des véhicules autonomes.


Le Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) a commencé un nouveau programme pour le développement la filière de la voiture autonome en Allemagne.

A l’occasion du salon de l’automobile de Francfort en 2015, la ministre fédérale de l’enseignement et de la recherche, Johanna Wanka, a fait part de la volonté politique de l’Allemagne de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial sur le segment des véhicules autonomes. Le financement d’un nouveau programme de recherche pour la conduite automatique s’élève à 50 millions d’euros. L’enjeu est d’intégrer cette nouvelle technologie aux lignes de production de véhicules déjà existantes, mais aussi de rendre la route plus sûre grâce au numérique en prévenant les véhicules des attaques informatiques extérieures. Cette nouvelle technologie de véhicule ne doit se développer au détriment de la sécurité des passagers. Il est donc important de veiller également à la résistance des véhicules aux intempéries et aux environnements hostiles et insensibles aux signaux interférents. Une étude de la société Fraunhofer a montré que les systèmes d’assistance à la conduite et les équipements de conduite hautement automatisés représenteraient une création de richesse de 8,4 milliards d’euros d’ici 2025.

 

Actuellement, 80 % des innovations actuelles dans le domaine automobile concernent les équipements électroniques des véhicules. Dans ce contexte, le premier projet “autoSWIFT” [1] du nouveau programme représente un investissement de 8 millions d’euros et se concentre sur le développement de nouvelles fonctionnalités pour le véhicule autonome sur les lignes de production. Audi coordonne ce projet, en partenariat notamment avec Robert Bosch GmbH, le Centre de recherche informatique (FZI) de Karlsruhe (Bade-Würtemberg), Globalfoundries, Hood GmbH et Infineon Technologies AG.

 

 

Plus d’informations :

 

[1] : Site du projet “autoSWIFT” (en allemand et en anglais) : https://www.edacentrum.de/autoswift/

 

Source : “Das Auto der Zukunft – automatisch und sicher Fahren”, communiqué de presse du BMBF, 22/09/2015 – http://www.bmbf.de/press/3857.php

 

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.frwww.science-allemagne.fr