Industrie 4.0 : lancement d’une plateforme de soutien par le gouvernement fédéral allemand

A l’occasion du CeBIT de Hanovre [1] les Ministères fédéraux allemands de l’économie et de l’énergie (BMWi) et de l’enseignement et de la recherche (BMBF) ont annoncé le lancement d’une plateforme conjointe de soutien à l’industrie 4.0 [2]. Une initiative similaire (Verbandeplattform Industrie 4.0) existait déjà, et réunissait plusieurs fédérations industrielles (Association allemande de l’industrie électrique et électronique – ZVEI, Fédération des constructeurs de machines et d’installations – VDMA, Association allemande des technologies numériques – BITKOM).

Cybersécurité : nouveau programme de recherche du gouvernement fédéral allemand

Le 11 mars 2015, le Conseil des ministres allemand a acté le lancement d’un nouveau programme-cadre de recherche sur la cybersécurité. Intitulé « Sécurité et autonomie dans le monde numérique », ce programme à vocation transdisciplinaire vise à soutenir le développement de solutions informatiques sécurisées et innovantes, pour les administrations, les entreprises et les citoyens.

Le ZAE Bayern, pionnier des énergies renouvelables

Stefan Müller, secrétaire d’Etat parlementaire au Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF), a rappelé à l’occasion de sa visite en février dernier du Campus Energie de Nuremberg (EnCN) [1] le rôle important joué par le Centre bavarois de recherche appliquée sur l’énergie (ZAE Bayern) dans la recherche sur la transition énergétique et les énergies renouvelables.

Nouveau programme de valorisation de la recherche du gouvernement fédéral allemand

Le Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) a annoncé, le 3 mars 2015, le lancement d’un nouveau programme de soutien aux chercheurs. Ce dispositif, baptisé « VIP+ » [1], a pour objectif d’aider les chercheurs dans la transposition de leurs découvertes en applications industrielles et services commercialisables.

Trier les déchets organiques de l’industrie agroalimentaire via des conduits dépressurisés

L’Institut Fraunhofer des technologies de l’environnement, de la sécurité et de l’énergie (UMSICHT) d’Oberhausen (Rhénanie du Nord-Westphalie) développe un système d’aspiration des déchets pour l’industrie agroalimentaire dans le cadre du projet international Biosuck.

L’industrie agroalimentaire génère d’importantes quantités de déchets organiques lors de ses différentes étapes de fabrications (épluchures, coquilles, sang, os…). Ceux-ci sont en général évacués via des systèmes hydrauliques consommant une grande quantité d’eau et nécessitant un traitement spécifique en fin de processus. Pour réduire ses coûts, le procédé Biosuck propose de mettre en place un système de conduits en dépression permettant d’aspirer directement à la source les déchets des différents postes de travail.

     Articles plus anciens »