logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Un nouveau gel contre la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une infection bactérienne [1] transmise par les morsures de tiques. L’Institut Robert Koch [2] (Berlin) estime que 60.000 personnes en sont infectées chaque année en Allemagne. L’Institut Fraunhofer de thérapie cellulaire et d’immunologie de Leipzig (IZI – Saxe) a annoncé le 1er décembre 2011 qu’un nouveau gel était actuellement testé pour empêcher la propagation de l’infection sur des personnes s’étant fait mordre par une tique.


La maladie de Lyme est une infection bactérienne [1] transmise par les morsures de tiques. L’Institut Robert Koch [2] (Berlin) estime que 60.000 personnes en sont infectées chaque année en Allemagne. L’Institut Fraunhofer de thérapie cellulaire et d’immunologie de Leipzig (IZI – Saxe) a annoncé le 1er décembre 2011 qu’un nouveau gel était actuellement testé pour empêcher la propagation de l’infection sur des personnes s’étant fait mordre par une tique.

 

La maladie de Lyme est curable si elle est reconnue en temps voulu et traitée avec des antibiotiques. Cependant, si elle devient chronique, elle est quasiment impossible à soigner et entraine des douleurs similaires aux rhumatismes, des dommages aux nerfs, aux muscles, aux articulations et aux organes internes. L’infection se propage généralement de façon asymptomatique au début de la maladie, ce qui rend son diagnostic difficile. La pathologie se répand actuellement de plus en plus dans le monde, probablement à cause du changement climatique, qui favorise la survie des tiques.

 

Des chercheurs de l’IZI développent, en collaboration avec la société suisse Ixodes AG et l’Institut d’infectiologie et des zoonoses de l’Université Ludwig Maximilian de Munich (Bavière), un gel qui pourrait dans le futur contrer l’infection à son origine, comme l’explique le chef de projet Jens Knauer : “Si l’on applique le gel au niveau de la morsure directement après avoir retiré la tique, sans attendre l’apparition d’éventuels symptômes, la maladie de Lyme pourrait être évitée. En effet, la bactérie reste proche de la morsure les premiers jours et ne se répand que plus tard.” Le principe actif du gel est l’azithromycine qui est très efficace contre les Borrelia, même dans la peau. Aucune résistance de la part de ces bactéries par rapport à cet antibiotique n’est connue. Le gel ne pourra cependant pas traiter les cas avancés de maladie.

 

Les études précliniques ont été terminées avec succès et le nouveau traitement se trouve actuellement en phase clinique.

 

 

  • [1] La maladie est induite par les bactéries du genre Borrelia.
  • [2] L’Institut Robert Koch est un organisme public de veille sanitaire sous la tutelle du Ministère fédéral de la santé.

 

Pour en savoir plus, contacts :

Jens Knauer – Institut Fraunhofer de thérapie cellulaire et d’immunologie de Leipzig – tél. : +49 341 35536 1206 – email : jens.knauer@izi.fraunhofer.de

Sources :

“Dank Gel keine Lyme-Borreliose-Infektionen”, communiqué de presse de BioTOP – 12/12/2011 – http://redirectix.bulletins-electroniques.com/Pzyjo

Rédacteurs :

Claire Cécillon, claire.cecillon@diplomatie.gouv.fr – https://www.science-allemagne.fr/