logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Bulletin d’actualité de la recherche allemande

Bulletin de veille bimensuel rédigé par le service pour la Science et la Technologie de l’ambassade de France à Berlin : Camille Delavergne (politique de recherche et numérique), Vincent Cambay (énergie, environnement et climat), Célestin Perrin (santé et sciences du vivant) et Agathe Guillot (Bavière et Bade-Wurtemberg). Relecture : Nicolas Cluzel.

Bulletin d’actualité de la recherche allemande

POLITIQUES DE RECHERCHE ET NUMERIQUE

06.05.2022 : Le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) a annoncé avoir atteint l’objectif de 100 chaires de professeur/e dans le domaine de l’intelligence artificielle. Cet objectif avait été fixé en 2018 dans le cadre de la stratégie IA du gouvernement allemand. La fondation Alexander von Humboldt a permis de pourvoir 8 chaires d’IA. La mise en place de cinq centres de compétence en IA a conduit à la création de 15 nouvelles chaires d’IA. Le programme Tenure Track (59), les programmes de la DFG (7) et les coopérations entre les instituts de recherche extra-universitaires et les universités (11) contribuent également à la réalisation de cet objectif. [BMBF] IA  

05.05.2022 : La nouvelle faculté d’informatique et de sciences des données de l’université de Ratisbonne (Bavière) a été inaugurée le 5 mai 2022, en présence du ministre-président et du ministre des Sciences et des Arts de Bavière. Désormais partie intégrante du réseau de recherche en intelligence artificielle (IA), l’université compte trente chaires en informatique et en IA dont quinze financées dans le cadre de l’agenda bavarois sur les hautes-technologies. Le premier cursus de licence en informatique sera ouvert au premier semestre de l’année académique 2023-2024. [STMWK] IA EN BAVIÈRE  

04.05.2022 : Le sommet pour la recherche (Forschungsgipfel) co-organisé par l’académie allemande des sciences Léopoldine, la commission d’experts pour la recherche et l’innovation (EFI), la fédération des fondations au profit de la recherche Stifterverband et la fondation Volkwagen, s’est tenu dans un format hybride à Berlin. Cette édition s’est concentrée sur les grandes transformations que connait actuellement l’Allemagne. Les échanges entre acteurs politiques et industriels ont ainsi porté sur les solutions de long terme aux crises actuelles que traverse l’Allemagne (crise sanitaire, crise climatique et guerre en Ukraine). L’ensemble des acteurs économiques et scientifiques ont plaidé pour une participation plus importante dans les politiques de recherche et d’innovation notamment dans la future « stratégie d’avenir de la recherche » du Ministère fédéral de l’Education et de la Recherche. [Forschungsgipfel] SOMMET POUR LA RECHERCHE  

03.05.2022 : Le gouvernement bavarois a adopté le projet de loi réformant l’enseignement supérieur en Bavière (Hochschulinnovationsgesetz). S’articulant autour de trois axes (agilité, excellence et innovation), la réforme ambitionne de rendre le système d’enseignement supérieur bavarois plus compétitif aux niveaux national et international. Sa mise en œuvre doit permettre de favoriser les innovations et d’attirer des professeurs de haut niveau. Annoncée en 2019 par le ministre-président de Bavière, la réforme est l’un des quatre piliers de l’agenda sur les hautes-technologies du Land. [STMWK] ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN BAVIÈRE  

27.04.2022 : Dans son baromètre 2022 des jeunes talents MINT (Mathématiques, sciences de l’information, sciences naturelles et technologies), l’académie allemande des technologies acatech constate les dommages causés par la pandémie sur l’apprentissage MINT notamment des mathématiques dès l’école primaire. Selon l’académie, le retard accumulé peut encore être rattrapé par des mesures politiques portant sur l’égalité des chances. L’académie recommande également de mieux intégrer la transformation numérique aux apprentissages dans tous les domaines. [ACATECH] APPRENTISSAGE MINT

ENERGIE, ENVIRONNEMENT ET CLIMAT

09.05.2022 : En 2021, les émissions de CO2 allemandes ainsi que leur intensité rapportée au PIB ont augmenté d’après un nouveau rapport du Conseil d’experts pour les questions climatiques. Cette augmentation de 4,5% des émissions par rapport à 2020 est la plus importante depuis 1990. Il s’agit aussi de la première augmentation de leur intensité depuis 2013 avec une croissance du PIB de seulement 2,7% pour une augmentation de consommation primaire d’énergie de 3,1%. L’étude montre notamment des émissions supérieures aux valeurs cibles prévues par la loi de protection du climat pour les secteurs du transport ainsi que du bâtiment. Les experts s’interrogent aussi sur la menace que représente cette augmentation pour le respect des objectifs de neutralité carbone. [Bundestag] DECROISSANCE

09.05.2022 : Le Conseil consultatif pour l’environnement soutient, dans un nouvel avis, l’objectif du gouvernement fédéral de rendre 2 % de la superficie des terres disponibles pour l’énergie éolienne en Allemagne. Les auteurs notent que l’expansion de l’éolien stagne depuis plusieurs années, avec comme raison principale les revendications concurrentes d’utilisation des terres dans les zones densément peuplées. Afin de réaliser cet objectif, ils recommandent notamment la suppression d’une clause permettant aux Länder d’introduire une distance minimale entre éolienne et bâtiments résidentiels. Les experts notent aussi l’importance de la protection des espaces naturels et des espèces sensibles comme les rapaces. [Bundestag] EOLIEN  

05.05.2022 : Des chercheurs de l’université Humboldt de Berlin et de l’université catholique de Louvain (Belgique) donnent une évaluation à l’échelle mondiale des processus de déforestation dans les forêts sèches. Les résultats, publiés dans la revue Nature Sustainability, montrent que plus de 71 millions d’hectares de forêt sèche ont été détruits depuis 2000 et qu’un tiers de ces forêts restantes se trouvent dans des zones où la déforestation est en cours. Leur conservation est cependant cruciale pour éviter des problèmes majeurs comme la perte de biodiversité, des émissions de CO2 additionnelles, la propagation de maladies zoonotiques ou la marginalisation des populations locales. Les auteurs demandent une meilleure surveillance de la déforestation et une meilleure planification de l’utilisation des terres. [Nature Sustainibility] DEFORESTATION  

02.05.2022 : Des chercheurs de l’Institut Max Planck de microbiologie marine (MPI-MM) à Brême ont découvert comment les herbiers marins stockent le carbone dans l’océan. Dans l’étude publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution, les auteurs montrent que l’herbier marin, Posidonia oceanica, excrète des sucres en grande quantité dans sa rhizosphère. Les concentrations mesurées sont 80 fois plus élevées que tout ce qui avait été mesuré auparavant. L’étude des herbiers marins est d’autant plus importante que ces derniers figurent parmi les puits de CO2 les plus efficaces sur Terre. La dégradation de la totalité de ces sucres équivaudrait aux émissions de 330 000 voitures en un an. [MPI-MM] STOCKAGE DU CARBONE

SANTE ET SCIENCES DU VIVANT   

11.05.2022 : Auditionnés par la commission de la santé du Bundestag, des experts expriment leur scepticisme quant à une généralisation en masse des tests PCR sans motif. Ils ont évoqué des coûts élevés et des avantages limités, notamment car ils ne sont pas nécessaires pour évaluer l’évolution de la pandémie. Parmi eux, se trouvaient notamment les laboratoires accrédités en médecine (ALM) ou encore l’Association VDGH. [Bundestag] TESTS PCR

09.05.2022 : L’Institut Fraunhofer Heinrich Hertz (HHI, basé à Berlin) a créé, en collaboration avec l’Université d’Oxford (Royaume-Uni), le groupe de travail « Collaboration et sensibilisation »en matière d’utilisation de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé (ou WG-CO). Ce groupe est intégré à « Focus Group on Artificial Intelligence for Health » (ou FG-AI4H), un groupe de réflexion co-créé par l’Union Internationale des Télécommunications et l’Organisation Mondiale de la Santé afin d’élaborer des normes mondiales d’évaluation pour l’IA dans le secteur de la santé. Celui-ci est dirigé par Thomas Wiegand, professeur à l’Université Technique de Berlin et directeur de l’Institut Fraunhofer HHI. [HHI] IA ET SANTE  

04.05.2022 : Une équipe interdisciplinaire de l’Université de Leuphana (Lunebourg, Basse-Saxe) mène un projet de recherche portant sur le contact-tracing dans le contexte d’une épidémie de nature infectieuse. L’objectif est d’améliorer la logistique de l’information à plusieurs niveaux. Dans quatre sous-projets, les chercheurs traitent respectivement de la technologie des capteurs, de l’analyse des données, de l’échange de données inter-organisationnel et de l’acceptation de la technologie. Le projet est soutenu par le Fonds européen de développement régional (FEDER). [Université Leuphana] INFECTIOLOGIE ET TRAÇAGE NUMERIQUE

03.05.2022 : Dans le cadre de l’agenda sur les hautes-technologies du gouvernement bavarois, le Campus pour les sciences de la vie de Martinsried (Life Science Hub) bénéficiera d’un soutien initial de 30 millions d’euros du ministère de l’Économie de l’État de Bavière et devrait devenir le site principal de la Société Max-Planck en matière de biomédecine. Réunissant des institutions et entreprises des sciences naturelles, le Campus de Martinsried a pour objectif de favoriser les transferts de connaissances entre sciences fondamentales, enseignement, recherche clinique et innovation technologique. [Land de Bavière] BIOMÉDECINE

NOMINATIONS       

Christoph Markschies, président de l’académie des sciences de Berlin-Brandenbourg,a été élu nouveau président de l’Union des Académies des Sciences allemandes.

CALENDRIER

19 mai 2022 : Le ministère de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) organise la deuxième édition de son forum international sur le thème « De la science à la vie : inspirer l’innovation au-delà des frontières ». Evénement en ligne via Webex. Plus d’informations via ce lien.  

30 mai – 2 juin 2022 : La foire de Hanovre (Basse-Saxe), traditionnel salon professionnel des technologies industrielles,  réunira les acteurs de la recherche et de l’industrie autour des sujets de l’industrie du futur. Les quatre grands thématiques de cette édition sont la numérisation, l’approvisionnement industriel, la cybersécurité et la durabilité. Plus d’informations via ce lien.

Contacts pour compléments d’information  

Politiques de recherche et numérique : camille.delavergne@diplomatie.gouv.fr

Energie et environnement : vincent.cambay@diplomatie.gouv.fr

Santé et sciences du vivant : celestin.perrin@diplomatie.gouv.fr

Bavière et Bade-Wurtemberg : agathe.guillot@tum.de

Abonnement / Désinscription