logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Imagerie, peau artificielle, service cloud : trois spin-offs financées

Le programme de financement “Helmholtz Enterprise” de la communauté du même nom vise à traduire rapidement les résultats de la recherche en applications pour des bénéfices sociaux et commerciaux. Les entrepreneurs bénéficiant de ce programme reçoivent jusqu’à 260.000 euros de capitaux d’amorçage, financés à parts égales entre la communauté Helmholtz et le centre Helmholtz concerné. Depuis 2005, 89 spin-offs générées par les chercheurs du réseau ont été financées. Début février 2015, trois nouvelles jeunes entreprises innovantes ont été financées.


Le programme de financement “Helmholtz Enterprise” de la communauté du même nom vise à traduire rapidement les résultats de la recherche en applications pour des bénéfices sociaux et commerciaux. Les entrepreneurs bénéficiant de ce programme reçoivent jusqu’à 260.000 euros de capitaux d’amorçage, financés à parts égales entre la communauté Helmholtz et le centre Helmholtz concerné. Depuis 2005, 89 spin-offs générées par les chercheurs du réseau ont été financées. Début février 2015, trois nouvelles jeunes entreprises innovantes ont été financées.

dermaSight – Technique d’imagerie innovante pour des applications dermatologiques et endoscopiques

La spin-off du Centre Helmholtz de Munich prévoit le développement commercial d’un nouvel outil d’imagerie pour les analyses dermatologiques et d’endoscopie. Grâce à une nouvelle technique mésoscopique électroacoustique, il est possible de produire des images 3D haute résolution qui mesurent les paramètres moléculaires et physiologiques en temps réel. Le principal avantage pour les futurs utilisateurs réside dans le diagnostic rapide et fiable – afin de détecter plus tôt un cancer de la peau ou du colon par exemple. L’outil peut également être utile pour mieux préparer une intervention chirurgicale.

tacterion – Systèmes de capteurs tactiles pour la robotique et la technologie médicale

Des entrepreneurs du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) travaillent sur une surface sensorielle à base de polymère qui peut être utilisée comme une “peau artificielle”, pour les systèmes robotiques par exemple. Comme son homologue biologique, la peau artificielle est capable de détecter les forces de contact et leur répartition spatiale. Sa surface élastique et extensible combine des propriétés de sensibilité et de résistance à de fortes charges. En raison de son élasticité, cette peau artificielle peut, en outre, être utilisée sur des surfaces souples ou incurvées.

Ce matériau permettrait d’équiper d’un système de capteurs tactiles toute la surface d’un bras robotisé, et d’élaborer de nouvelles interfaces homme/machine. L’entreprise souhaite rendre l’interaction entre l’homme et le robot sûre et intuitive, en distinguant les interactions prévues des collisions accidentelles, tout en s’assurant que le robot réagisse de manière appropriée. La technologie peut également être utilisée en médecine et dans l’industrie automobile.

TRIDEC Cloud – plate-forme Web pour l’évaluation fiable de potentiel de risque

La nouvelle plate-forme développée par le Centre de recherche allemand pour les géosciences (GFZ, Potsdam – Brandebourg) recoupe les données et les modèles scientifiques liés aux prévisions météorologiques ou aux catastrophes naturelles, avec les données et les algorithmes de clients, essentiellement dans le secteur de l’assurance.

Le service sert trois segments de marché différents :
– les assureurs, réassureurs et leurs clients : la plateforme devrait améliorer l’évaluation des risques, des vulnérabilités et l’analyse des catastrophes ;
– la recherche scientifique : le service permet aux chercheurs d’avoir accès aux données pour des études sur les catastrophes naturelles – tremblements de terre, tsunamis, etc.
– l’alerte précoce et la gestion des risques naturels : destinée à consolider les systèmes d’alerte jusque-là développés individuellement, la plateforme regroupe les solutions individuelles dans un système uniforme, dans le but d’améliorer la gestion des catastrophes au niveau national et international.

Pour en savoir plus, contacts :

– dermaSight : Prof. Vasilis Ntziachristos, Alexander Dima, Centre Helmholtz de Munich, Centre Helmholtz pour la santé et l’environnement de Munich (HMGU) – tél. : +49 89 3187 3852 – email : v.ntziachristos (at) helmholtz-muenchen.de
– tacterion : Dr Michael Strohmayr, DLR – tél. : +49 8153 283 359 – email : Michael.Strohmayr (at) dlr.de
– TRIDEC Cloud : Prof. Joachim Wachter, GFZ de Potsdam – tél. : +49 (0)331 288 1680 – email : wae (at) gfz-potsdam.de

Sources :

“Helmholtz funds three new spin-off projects”, communique de presse de la communauté Helmholtz – 30/01/2015 – http://redirectix.bulletins-electroniques.com/P1Vts

Rédacteurs :

Aurélien Filiali, aurelien.filiali@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr