logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

46 bourses pour les chercheurs réfugiés en Allemagne

La Fondation Alexander von Humboldt, dont le rôle est la promotion de la recherche allemande à l’international, donne les moyens aux établissements d’enseignement supérieur allemands de pouvoir accueillir des chercheurs réfugiés. Ainsi, 39 établissements d’enseignement supérieur et instituts de recherche, sélectionnés parmi 59 établissements au total et situées dans tout le pays, accueilleront 46 chercheurs ayant dû fuir leur pays d’origine et ayant trouvé refuge en Allemagne.


La Fondation Alexander von Humboldt, dont le rôle est la promotion de la recherche allemande à l’international, donne les moyens aux établissements d’enseignement supérieur allemands de pouvoir accueillir des chercheurs réfugiés. Ainsi, 39 établissements d’enseignement supérieur et instituts de recherche, sélectionnés parmi 59 établissements au total et situées dans tout le pays, accueilleront 46 chercheurs ayant dû fuir leur pays d’origine et ayant trouvé refuge en Allemagne.

Ceux-ci commenceront leurs activités de chercheurs en janvier 2017 en tant que boursiers de l’initiative Philipp Schwartz. Les chercheurs réfugiés viennent principalement de Turquie (21 bourses) et de Syrie (18 bourses), mais aussi d’Irak (3 bourses), du Burundi, du yémen, du Soudan, ou du Tadjikistan (1 bourse chacun).

L’initiative Philipp Schwartz a été créée par la Fondation Alexander von Humboldt, avec le soutien du ministère allemand des Affaires étrangères (Auswärtiges Amt), et financé par ce dernier ainsi que par plusieurs fondations [1]. L’initiative a été nommée d’après le pathologue juif Philipp Schwartz, qui a fui l’Allemagne nazie en 1933 et fondé la “Société de scientifiques allemands exilés”. Dans le cadre de cette initiative, la fondation Alexander von Humboldt collabore avec le réseau des universitaires en danger (Scholars at Risk Network), le fonds de secours aux universitaires (Scholar Rescue Fund) ainsi que le conseil des universitaires en danger (Council for At-Risk Academics).

 

Les établissements d’enseignement supérieur concernés comprennent, entre autres, l’université de sciences appliquées d’Aix-la-Chapelle (Rhénanie du Nord-Westphalie), l’université technique de Berlin, l’université technique de Munich (Bavière), l’université de Brême, ou encore l’université technique de Dresde (Saxe).

[1] Fondation Alfried Krupp von Bohlen, fondation Halbach, fondation Fritz Thyssen, fondation Gerda Henkel, fondation Klaus Tschira, fondation Robert Bosch, fondation Mercator.

 

 

Source : “Gefährdete Wissenschaftler erhalten Schutz in Deutschland : Philipp Schwartz-Initiative fördert 46 weitere Stipendiaten”, Communiqué de presse de la Fondation Alexander von Humboldt, 13/12/2016 – https://www.humboldt-foundation.de/web/pressemitteilung-2016-33.html

 

Rédactrice : Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr