logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

La plateforme « #Industrie4.0 » fête ses quatre ans à la #messe d’ #Hanovre

La plateforme allemande pour l’industrie du futur faisait le bilan lors de la messe d’Hanovre (23 au 27 avril 2018). Ses dirigeants, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que les partenaires se sont félicités à cette occasion des réalisations très positives des douze mois précédents, dans le domaine de l’interopérabilité, de la cyber-sécurité ou encore de la coopération internationale. Pour 2018, la plateforme s’est fixé comme thématiques prioritaires l’économie, l’organisation et la qualification des données.

La plateforme « #Industrie4.0 » fête ses quatre ans à la #messe d’ #Hanovre

D’importants progrès vers plus d’interopérabilité
La bonne intégration d’un appareil dans le monde de l’usine connectée – l’industrie du futur – demande de stocker l’ensemble des informations importantes pour l’interaction entre l’objet physique et son double numérique : la ‘management shell (VWS)’. Les experts de la plateforme Industrie 4.0 se sont félicités, à Hanovre, d’être parvenus à définir des standards afin de garantir l’interopérabilité de ces VWS entre eux et, partant, de permettre aux machines d’interagir les unes avec les autres. Des cas concrets étaient présentés lors de la foire, démontrant ainsi que ces standards sont opérationnels.

De nouvelles coopérations internationales pour le développement de l’industrie du futur
La plateforme Industrie 4.0 a mis en avant ses nouvelles coopérations avec la Chine et, en trilatéral, avec la France et l’Italie. L’un des enjeux de ces rapprochements est justement l’harmonisation des standards, notamment des VWS, pour garantir l’interopérabilité quelque que soit le pays. La plateforme souhaite également poursuivre son rapprochement avec les Etats-Unis et s’exportera à Chicago le temps de la conférence IMTS/Hannover Messe en Septembre, notamment sur les sujets de cyber-sécurité.

Les priorités de 2018 : économie des données et réglementation
La plateforme Industrie 4.0 a annoncé qu’elle venait tout juste de fonder un nouveau groupe d’experts intitulé « Modèles d’affaires numériques dans l’industrie du futur » (Digitale Geschäftsmodelle in der industrie 4.0), dirigé par Svenja Falk, du cabinet Accenture. L’un des thèmes de ce groupe est l’économie des plateformes numériques.
D’autre part, un groupe de travail essentiellement composés de juristes explore les enjeux réglementaires de la transformation numérique de l’industrie. Ce groupe appelle actuellement le régulateur allemand à davantage de flexibilité dans l’application des Conditions Générales d’Utilisation (CGU), jugée actuellement trop contraignante pour les entreprises.

 

Source : Communiqué de presse de la Plattform Industrie 4.0 „Wir lassen keinen fahren“, 24.04.2018 „Plattform Industrie 4.0 erreicht Meilensteine bei Standardisierung und internationalen Kooperationen

Rédactrice : Philippine Régniez, philippine.regniez[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr