logo

Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne

mariane

Projet REVERSE : rédaction d’une charte sur la préservation de la biodiversité

Doté d’un budget de 2,5 millions d’euros, le projet européen REVERSE regroupe 15 partenaires impliqués dans la protection de la biodiversité, de huit nationalités différentes : Allemagne, Bulgarie, Espagne, Estonie, France, Grèce, Italie, Slovaquie.


Doté d’un budget de 2,5 millions d’euros, le projet européen REVERSE regroupe 15 partenaires impliqués dans la protection de la biodiversité, de huit nationalités différentes : Allemagne, Bulgarie, Espagne, Estonie, France, Grèce, Italie, Slovaquie. L’objectif de REVERSE est d’identifier les actions ayant fait leurs preuves dans les régions européennes (stratégies d’aménagement du territoire, d’incitation à de meilleures pratiques, etc…) qui pourront être transférées en fonction du contexte, dans les régions partenaires. L’objectif principal de REVERSE étant la mise en place d’un guide de bonnes pratiques et la rédaction d’une charte sur la préservation de la biodiversité. Ces outils seront destinés aux décideurs politiques pour qu’ils introduisent cette problématique dans leur politique et dans les actions qu’ils soutiennent [1].

 

Dans le cadre de ce projet, dédié à la conservation de la biodiversité, le Centre de transfert technologique de Bremerhaven (ttz-Bremerhaven dans le Land de Brême) [2] en coopération avec les autorités publiques régionales et des certaines institutions publiques, travaille actuellement sur une nouvelle initiative, qui porte le nom singulier de : “geocaching@nature” [3]. Ce programme de découverte environnementale découle directement du geocaching, une activité de plein air destinée à tous les âges, qui permet aussi bien aux parents et enfants qu’aux professeurs et élèves de découvrir et explorer la nature à l’aide de GPS. Le geocaching est perçu comme une chasse au trésor passionnante et éducative, qui emmène les participants de cette aventure vers des cachettes précises à la découverte des mystères de la nature. Dans le cas du “geocaching@nature”, les caches sont près-établies par le ttz-Bermenhaven et sont considérées comme des zones sensibles où la biodiversité mérite d’être protégée. A chaque arrêt, des informations sur les sites sont données dans le but de sensibiliser de manière ludique les participants à la protection de l’environnement.

 
L’idée de ce projet qui lie de façon exceptionnelle l’Homme, la Nature et la Technologie est soutenue par l’Office de protection environnementale de Bremerhaven, qui considère ce projet comme très précieux pour la protection et la conservation de la nature. Partenaire du ttz-Bermerhaven, ces deux organismes concentrent leurs efforts sur des domaines tels que l’agriculture, la production agroalimentaire et le développement de paysage.

 

Le “geocaching@nature” a déjà été retenu comme exemple pour figurer dans le guide pratique du projet européen REVERSE.

 

Pour en savoir plus, contacts :

  • [2] Le ttz-Bremerhaven est un prestataire de service scientifique qui s’appuie sur une équipe internationale d’experts travaillant dans les domaines de l’agroalimentation, l’environnement et la santé – http://www.ttz-bremerhaven.de

Source :

“Natur trifft Technik: geocaching@nature”, dépêche idw, communiqué du ttz-Bremerhaven – 06/09/2011 – http://idw-online.de/pages/en/news439203

Rédacteur :

Myrina Meunier, myrina.meunier@diplomatie.gouv.frhttps://www.science-allemagne.fr/