Les chiffres de la recherche

47,9 Mds € en France en 2014 dont 16,8 Mds € de fonds publics ont été investis dans les DIRD (Dépense intérieure de recherche et développement). En Allemagne, ce sont un peu plus de 80,2 Mds € – dont 26,5 Mds € du public – qui y ont été investis. Ensemble, les deux pays cumulent pas moins de 37 Prix Nobel (Physique, Chimie et Médecine) et 13 médailles Fields depuis 1970.

Suivez-nous

Vous souhaitez suivre l’actualité scientifique et la coopération franco-allemande dans la recherche ?

Envoyez un mail depuis votre messagerie à cette adresse.

Nos derniers articles

L’Allemagne au cœur de deux nouveaux réseaux scientifiques en sciences de la vie

Le réseau Mye-EUNITER réunit une centaine des chercheurs issus de 25 pays européens et se concentre sur l’étude des cellules myéloïdes suppressives (MDSC). Ces cellules immunitaires ont pour particularité d’aggraver certains troubles ou pathologies contre lesquels le système immunitaire est normalement la principale défense – par exemple, des infections ou des cancers. Le porte-parole du réseau est le Pr Sven Brandau, chef du département d’otorhinolaryngologie de l’hôpital universitaire d’Essen (LAND). On dénombre parmi les partenaires une dizaine de chercheurs français (Inserm, Institut Pasteur, National Center for Infectious Diseases Models and Innovative Therapies, Université de Nantes, CHU de Rennes, Institut national de la recherche agronomique).

20 mars 2017

Conférence « Novel Antimicrobials » : la lutte contre les pathogènes multirésistants au premier plan

Le 24 février 2017 s’est tenue à l’ambassade du Royaume-Uni en Allemagne une conférence dédiée aux nouveaux antibiotiques, intitulée « Novel Antimicrobials ». Tout au long de la journée, l’évènement a réuni une centaine de professionnels, industriels ou académiques, et a permis à différents experts de venir débattre et de présenter leur travail. Il s’agissait de la 10è édition des « Berlin conferences on Life Sciences », dont l’édition précédente en 2016 s’était tenue à l’ambassade de France sur le thème des solutions digitales pour la santé (« Digital Health Solution »).

14 mars 2017

Le Centre Helmholtz de Munich à la tête d’un projet européen pour la détection précoce du cancer de l’œsophage

Le Centre Helmholtz de Munich est le coordinateur d’un projet européen dédié au développement d’une nouvelle méthode d’endoscopie pour le diagnostic du cancer de l’œsophage. Le projet, nommé ESOTRAC, rassemblera neuf acteurs publics et privés en provenance de cinq pays pour une durée de quatre ans. Le projet est financé à hauteur de quatre millions d’euros par le biais du programme « Horizon 2020 » de l’Union Européenne.

14 mars 2017